L'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et des chercheurs de l'Université Laval ont dévoilé de nouvelles projections par rapport à la progression de la COVID-19 à Montréal, selon les mesures de confinement prises dans les mois à venir. Selon les différents scénarios, un déconfinement, en ce moment, pourrait mener à 150 décès par jour en juillet.

Cette étude vise à prédire l'évolution potentielle et l'impact de l'épidémie dans le Grand Montréal et dans les régions du Québec selon l'assouplissement, ou pas, des mesures de confinement. 

Dans la métropole, « un déconfinement dans la situation épidémiologique actuelle pourrait mener à une augmentation rapide des hospitalisations et des décès », indique l'INSPQ dans son rapport de projections.

Le nombre de décès par jour pourrait rapidement augmenter et dépasser les 150 au courant de l'été. Le nombre de cas pourrait aller dans le même sens. 

« En assouplissant les mesures de distanciation, on pourrait constater une augmentation substantielle des décès par jour dans le Grand Montréal, alors que dans les autres régions, les décès augmenteraient légèrement », indique l'INSPQ.

Le nombre de cas par jour pourrait aussi augmenter de manière significative et dépasser les 10 000, selon la modélisation

En régions, l'INSPQ indique que « les nouveaux cas augmenteraient légèrement. »

Le graphique ci-dessus indique la courbe épidémique de la métropole s'il n'y a pas de déconfinement.

Même en conservant les mesures de confinement, la situation pourrait continuer à s'empirer dans le Grand Montréal. 

Selon le scénario optimiste, le nombre de cas par jour pourrait graduellement diminuer au courant de l'été.

Le scénario pessimiste, de son côté, laisse plutôt entrevoir une augmentation soutenue de l'incidence de cas.

De la même façon, « le scénario optimiste laisse entrevoir une diminution graduelle des décès. Le scénario pessimiste laisse entrevoir une augmentation continue des décès. »

En date de ce vendredi 8 mai, le nombre de cas confirmés de COVID-19 dans la province est de 36 150, peut-on lire sur le site de Santé Québec.

À Montréal, 18 435 cas ont été dénombrés, soit plus de la moitié du total de la province. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter