À Montréal, il n'y a rien de mieux que de se balader à vélo lorsque la température le permet. C'est rapide, pas chers, écologique et c'est bon pour la santé. Cependant les pistes cyclables sont parfois difficiles d'accès ou il n'y en a pas dans différents secteurs de la ville. Eh bien, la mairesse Valérie Plante a fait l'annonce aujourd'hui que le Réseau Express Vélo (REV) se mettra en branle d'ici 2021 et ça devrait donner envie aux utilisateurs de se promener à vélo à travers la métropole. 

Le REV comptera 17 axes totalisant 184 km et les cinq premiers de ceux-ci sont maintenant connus. Il s'agira de l'axe Lajeunesse et St-Denis, de l'axe Viger, de l'axe Souligny, de l'axe Peel et de l'axe sur Bellechasse. Ces axes ont été déterminés par la Ville selon une consultation publique qui s'est tenue en juillet 2018.

« Le Réseau Express vélo facilitera les déplacements efficaces, confortables, sécuritaires, mais avant tout, il sera accessible à tous les niveaux d'usagers. Il répondra aux besoins de celles et ceux qui sont intéressées de se déplacer à vélo et qui n'ont pas encore adopté ce mode de déplacement », a déclaré la mairesse de Montréal Valérie Plante dans un communiqué.

Le REV est en fait un réseau express pour les cyclistes afin d'améliorer la mobilité des Montréalais et de relier ensemble les grands pôles d'activités commerciales, résidentielles et industrielles ainsi que les autres réseaux de transports collectifs de la ville.

Il y aura deux types de pistes sur le nouveau réseau du REV. Les pistes cyclables de type transitoire, avec marquage sur la chaussée et une barrière physique de séparation. Le deuxième type sera les pistes cyclables permanentes, qui seront soit surélevées ou encore protégées par une barrière de béton ou autre forme de séparation. 

Le REV cible des routes majeures où des aménagements physiques permanents sont requis pour améliorer la sécurité de tous les usagers.

 « Selon les rapports policiers, sur la rue St-Denis de 2006 à 2015, il y eu au moins 268 cyclistes et 309 piétons blessés suite à une collision. Les pistes cyclables facilitent ainsi l'usage du vélo et protègent les cyclistes en les séparant de la circulation motorisée », a mentionné Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique de Montréal dans un communiqué.

Ces axes seront tout aussi profitables pour les automobilistes et les cyclistes, car une zone sera déterminée pour chacun. Ces nouvelles pistes cyclables seront aussi accessibles à l'année. 

Les 12 autres axes du Réseau Express Vélo seront annoncés prochainement. 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter