La mairesse de Montréal, Valérie Plante, et la directrice de la santé publique de Montréal, Dr Mylène Drouin, ont tenu un point de presse ce jeudi après-midi afin de faire le point sur la situation entourant la COVID-19 dans la métropole. De nouvelles mesures économiques de la ville de Montréal y ont d'ailleurs été annoncées.

Ces mesures arrivent à la suite de celles partagées par les gouvernements fédéral et provincial dans les derniers jours.

La première instaurée par la mairesse concerne les comptes de taxes des propriétaires résidentiels et commerciaux de la ville. 

En effet, le dernier versement, prévu pour le 1er juin, sera reporté au 2 juillet, ce qui donnera un mois de répit aux citoyens.

Cette mesure privera la municipalité de 2 G$ en liquidités.

Il est à noter que celle-ci concerne seulement la ville de Montréal et non l'agglomération de Montréal, contrairement aux autres énumérées ci-dessous.

D'autres mesures en soutien aux entreprises de la métropole ont également été dévoilées. 

En effet, un fond d'urgence de 5 M$ a été annoncé pour venir en aide aux entreprises de certaines industries ciblées,  « comme le commerce, l’économie sociale et les industries créatives et culturelles incluant le tourisme. »

« Un moratoire automatique de 6 mois sur le capital et les intérêts aux entreprises privées et d’économie sociale qui ont souscrit un prêt dans le cadre du fonds PME MTL, Fonds Locaux de Solidarité et Fonds de commercialisation des innovations » a aussi été mis en place pour soutenir les petites entreprises montréalaises.

Une ligne téléphonique spéciale pour bien répondre aux questionnements des PME de la métropole a également été mise à la disposition de ces dernières.

Celle-ci sera effective dès le 20 mars 2020. 

De la même manière, 1 M$ a été prévu pour les initiatives émergentes et créatives qui aident à faire face à la pandémie. 

La Dr Mylène Drouin a également fait le point sur la situation entourant la propagation du virus à Montréal.

Elle a, entre autres, précisé qu'une des nouveautés principales est le fait que des cas qui n'ont pas du tout voyagé ou été en contact avec des voyageurs ont désormais été confirmés.

Par contre, les autorités ont été capables de retracer la source de l'infection à chaque fois.

Face au bilan qui pourrait s'alourdir dans les prochaines semaines, Mme Drouin est claire : son « armée est prête. »

Finalement, suite aux mesures prises par les compagnies aériennes et les instances gouvernementales, il a été mentionné que les équipes déployées à l'aéroport de Montréal pour sensibiliser les voyageurs seront retirées.

« L'objectif que nous poursuivions de donner un certain électrochoc et bien faire comprendre les consignes d'isolement a été atteint »,  mentionne-t-elle durant le point de presse

Au total, cet exercice aura permis de toucher 50 000 voyageurs depuis le 16 mars.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter