Le promoteur Carbonleo a dévoilé, ce mardi 25 février, une version nouvelle et améliorée du mégaprojet Royalmount. Les plans initiaux du projet, qui sera situé aux intersections des autoroutes 15 et 40, avaient suscité de vives critiques depuis leur annonce.

Des inquiétudes avaient notamment été soulevées quant à une augmentation de la congestion, dans un secteur déjà aux prises avec des embouteillages constants. Carbonleo est donc retourné à la planche à dessin après avoir effectué une série de consultations publiques l'an dernier.

La nouvelle mouture met donc l'accent sur le développement durable, et visera une double certification LEED, notamment grâce à des toits végétalisés et des jardins verticaux.

Royalmount mise aussi sur le transport actif. Ainsi, un des éléments phares du projet est un parc linéaire de 3,8 km nommé Champ Libre. Inspiré de la High Line à New York, ce parcours traversera le projet en entier. 

Par ailleurs, une passerelle piétonne et cycliste couverte et accessible à l'année reliera Royalmount au métro de la Savane. Il est également prévu d'instaurer des navettes électriques pour faciliter les déplacements sur le site.

Via communiqué de presse, Carbonleo a même évoqué la possibilité d'offrir un lien avec l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau et le futur Réseau Express Métropolitain (REM).

Les adeptes de cyclisme ne seront pas en reste, puisque 500 stationnements à vélo et 1,5 km de pistes cyclables seront offerts.

Des changements majeurs dans l'offre culturelle et commerciale ont également été annoncés.

Le projet initial devait inclure une scène extérieure ainsi que deux salles de spectacle, ce qui avait soulevé des critiques de la part du Quartier des Spectacles. D'après La Presse, celui-ci craignait une « cannibalisation » de l'offre de divertissement à Montréal.

Le Royalmount ne comptera finalement qu'une seule salle multifonctionnelle. Cette salle pourra accueillir de nouveaux types d'évènements, tels des tournois de e-gaming ou des spectacles holographiques.

L'offre commerciale a quant à elle été réduite de 30%. Toujours dans l'optique de créer un quartier éco-innovant, Royalmount incluera des fermes urbaines auprès desquelles les restaurateurs du site et des environs pourront s'approvisionner.

Le nombre de logements a également été revu à la baisse: environ 4 500 unités d'habitation sont prévus, au lieu des 5 000 à 7 000 précédemment annoncés. La phase résidentielle est par ailleurs encore à l'étude par les élus de Ville-Mont-Royal.

Carbonleo prévoit aussi répondre aux critiques quant à la congestion routière engendrée par son projet. En plus de réduire de 60% le nombre de stationnements automobiles, le promoteur est actuellement en pourparlers avec les gouvernements pour réaménager le réseau routier du secteur.

La première phase du Royalmount sera inaugurée en 2022.

NOW WATCH 45 questions avec Valérie Plante (VIDEO)

 
Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications