Nous recevons tous une fois par semaine un Publisac, ce petit sac de plastique rempli de circulaire qui fini sa vie cinq minutes plus tard dans notre bac de recyclage sans même avoir été ouvert. Et en 2019, ça fait mal au coeur de savoir que du plastique vierge n'a qu'une vie si courte.

Mais les choses se passeront différemment dès cet automne à Montréal. TC Transcontinental, qui distribue les Publisacs, assure que son produit sera dorénavant fait de plastique recyclé. La compagnie va également tester différentes options durant l'été, notamment des sacs plus petits ou en papier.

Les Affaires rapportent que le président et chef de la direction de l'entreprise, François Olivier, veut créer une « économie circulaire du plastique » dans notre province. Les déchets des uns deviendraient le produit fini des autres, explique-t-il. Mais toutes les parties prenantes devront y mettre l'effort, dont les entreprises privées, les administrations publiques, les centres de tri et les autorités réglementaires, prévient TC toujours selon Les Affaires.

La compagnie a lancé une campagne de publicité récemment pour promouvoir son produit. Elle y mentionne notamment que son service est pertinent, que la forêt lui tient à coeur, mais qu'il faut toujours séparer le sacs de son contenu pour le mettre au recyclage.

Une pétition sur ce sujet a d'ailleurs été lancée, il y a un peu plus d'un mois. Elle devait obtenir 15 000 signatures d'ici le 11 juin pour être analysée par la ville de Montréal. Près de 14 000 signatures avaient été récoltées en seulement 5 jours. Et cette pétition est en cours d'analyse, ce qui signifie que le nombre de signatures requises à été atteint.

Elle visait à « amender le règlement pour qu'une circulaire puisse seulement être déposée sur une propriété si le résidant l'accepte en affichant un logo représentant une circulaire entourée d'un cercle bleu, faire remplacer tout sac de plastique pour circulaires par un emballage qui n'a pas à être séparé du contenu pour être recyclé et à appliquer fermement l'amende prévue quand une infraction est commise », peut-on lire sur le site de la Ville.

On ne connaît pas la date exacte, mais les Publisacs faits de matières recyclées devraient être en circulation à l'automne 2019. Sinon, on attend toujours les résultats de l'analyse de la pétition pour qu'ensuite la Ville de Montréal mène une consultation publique et révise le règlement.

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications