Un incident entre un restaurant du Vieux-Montréal et une passante fait présentement jaser sur les réseaux sociaux. En effet, une jeune femme s'est vue interpellée par un message à propos du coronavirus, affiché dans la vitrine du restaurant License IV durant la nuit de vendredi dernier. Plusieurs considèrent ce dernier comme raciste ou comme une mauvaise blague et l'établissement a souhaité présenter ses excuses.

Selon les indications de la jeune femme, nommée Tiffany Rolls, il était écrit « No Coronavirus Here Masque E$V » dans la vitrine.

L'internaute mentionne via son profil Facebook qu'elle et son amie « bavardaient en marchant quand soudainement, un homme et une femme ont cogné à répétition et avec force dans la vitrine où il semblait être écrit “No Coronavirus Here - Masque E$v..”. Évidemment, ces personnes étaient en état d'ébriété, mais ont continué à [la] pointer. »

L'homme et la femme seraient ensuite sortis de l'établissement pour confronter les passantes, juste avant que cette dernière décide de quitter les lieux et publier l'histoire sur les réseaux sociaux.

 

La femme ne s'est pas prononcée par rapport à la nature de l'événement, qui pourrait être une blague ou un geste raciste, mais a tout de même commenté le tout.

« Même s'il ne s'agit pas d'un acte raciste, ce n'est pas quelque chose à plaisanter, car des milliers de personnes sont mortes et probablement plus souffriront ou mourront des suites de la maladie », a-t-elle mentionnée. 

Ce lundi, le License IV a commenté la situation en expliquant le geste et en s'excusant auprès de ses clients et des personnes affectées. 

« Il n'y avait aucune intention raciste derrière ce message. C'était enfantin, oui. Pas raciste », insiste le restaurant, réitérant que ce n'était pas nécessaire et que des excuses sont de mises.

Selon ce dernier, le message se voulait plutôt comme une blague dans le but d'inviter les gens à entrer et faire la fête.

Sachant que le message attirait l'attention des gens, le propriétaire, assis sur le bord de la fenêtre avec sa femme, aurait simplement cogné afin d'inviter les passantes à entrer.

La dame lui aurait répondu avec un doigt d'honneur et il serait sorti à l'extérieur afin de faire la lumière à propos de la situation.

Le License IV indique également que son propriétaire serait entré en contact avec Tiffany dans l'espoir de faire la paix. 

Narcity a joint Tiffany Rolls afin d'en connaître plus à propos de cette histoire. Cet article sera mis à jour dès qu'on a une réponse. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications