Elle avait été repoussée une première fois, puis une deuxième, mais la réouverture des commerces du Grand Montréal est désormais bien fixée au 25 mai. Alors que cette date cruciale approche à grands pas, les magasins de la métropole se préparent activement pour être prêts à recevoir leurs premiers clients lundi prochain.

À l'instar des magasins essentiels, qui sont demeurés ouverts depuis le début de la pandémie, la distanciation physique est de mise.

Des commerces comme Sportium ont annoncé qu'en plus de limiter le nombre de clients qui entrent dans le magasin, des panneaux en Plexiglas seront installés aux caisses ainsi que des marquages au plancher pour aider la clientèle à respecter les deux mètres de distance.

Du côté de la Plaza Saint-Hubert, des kits de préparation ont été distribués aux commerçants.

Contactée par Narcity Québec, la Société de développement commercial de l'artère a précisé que ceux-ci contenaient, entre autres, « des affiches et des collants de plancher » ainsi que « des masques jetables, du désinfectant à mains et des gants ».

Sur place, on peut déjà apercevoir les changements.

Chez Fripe-Prix Renaissance, un comptoir à l'entrée a été installé où sera distribué du gel désinfectant à chaque client.

Des flèches au sol permettent aussi d'indiquer le sens de la circulation pour assurer la fluidité des déplacements dans la boutique.

À La Vie en Rose, une affiche est déjà mise en place et des employées portant des visières s'affairent à désinfecter les surfaces.

Les directives de la santé publique invitent les commerçants à nettoyer régulièrement toutes les surfaces, notamment les comptoirs et les terminaux de paiement.

Le paiement sans contact est d'ailleurs à privilégier et des enseignes comme Sportium et Simons n'accepteront désormais que les cartes de crédit ou débit.

Les magasins qui vendent des vêtements ou des souliers sont aussi confrontés à un questionnement par rapport à l'essayage.

La SDC de la Plaza Saint-Hubert réfère ses membres au guide de Détail Formation.

On recommande aux clients de ne prendre dans leurs mains que les articles qu'ils désirent essayer. 

Après chaque essayage, les vêtements devraient être placés en « quarantaine » pendant 48 heures avant d'être remis en vente, selon le guide.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter