La plupart des professeurs au Québec ont repris les classes il y a quelques semaines. Du côté de Montréal, l'école ne sera pas de retour avant septembre. Pour conclure l'année en beauté, un professeur de maternelle se rend dans la cour des élèves dans le quartier de Villeray pour leur enseigner directement à la maison. 

Marc Brunette enseigne en maternelle, dans un groupe de 14 enfants, et il a trouvé un moyen de faire différemment en allant directement dans les familles, muni d'un charriot rempli de matériel pédagogique. Narcity Québec s'est entretenu avec lui : 

« On a suivi les recommandations du gouvernement, j’étais entré en classe, il fallait calculer les deux mètres de distanciation. J’avais trouvé deux projets à faire avec les petits d’ici la fin de l’année qui m’allumaient beaucoup et je savais qu’eux aussi auraient du plaisir et là est venue la nouvelle que, malheureusement, on n'ouvrait pas. »

« Ça ne me rejoignait pas du tout de Zoomer […] Il manque de chaleur et c’est très impersonnel. Je me suis dit ''pourquoi je ne vais-je juste pas chez eux avec du matériel et enseigner ?'' », poursuit-il.

C’est en allant livrer directement le contenu des casiers aux parents qu’il a constaté que c’était possible de créer un parcours dans le quartier pour aller les visiter :

« C’est sûr que je voyage léger. C’est pour consolider la base, terminer les apprentissages et poursuivre la manipulation mathématique avec eux pour qu’ils ne perdent pas les acquis qu’on avait. »

Sur son charriot, emprunté au service de garde de l'école, on y trouve un chevalet, une petite table pliante, du désinfectant et du gel pour les mains.

Du lundi au jeudi, il se promène dans les rues de Villeray pour retrouver les jeunes et faire des activités avec eux. 

« J’arrive chez l’enfant, je pars mon chronomètre, on a 30 minutes, et c’est toujours à peu près le même pattern. »

« Je fais de la conscience phono [pendant une quinzaine de minutes] […] Après, je sors ma table pliante et j’ai des objets à manipuler. Je termine avec un 15 minutes de mathématiques, je remballe le tout, je nettoie et je m’en vais chez l’autre élève », nous explique Marc. 

Selon lui, c'est un projet qui semble grandement plaire aux parents, mais aussi aux enfants.

Les professeurs de partout à travers la province travaillent pour offrir aux jeunes une fin d'année scolaire inoubliable : 

« Il y a beaucoup d'enseignants à travers le Québec qui se démènent pour rendre ça plus facile et qui sont créatifs à leur manière. Ce que je fais avec mon charriot, ce n'est qu'une goutte d'eau parmi toutes les initiatives. » 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter