Les pannes d'électricité des deux derniers jours ont certainement fait surgir des souvenirs de l’horrible crise de verglas de 1998 à plusieurs milliers de Québécois. Bien que l’ampleur des dégâts ne soit comparable, c’est plusieurs centaines de milliers de personnes principalement à Laval, dans les Laurentides et à Lanaudière, qui ont dû se tourner vers les proches, les chalets et les centres communautaires pour un peu de chaleur alors qu’ils passaient une deuxième nuit sans électricité hier. À 7 h ce matin, selon Hydro-Québec, c'est près de 106 400 clients qui étaient toujours privés de courant.

Alors qu’on prévoyait un rétablissement de service complet pour aujourd’hui, c’est ce matin qu’on a appris que des milliers de citoyens, ceux où la météo est plus difficile qui devront sans doute passer une troisième nuit sans électricité, selon les affirmations de la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault lors d’un point de presse à Québec. La ministre explique « qu'il faut comprendre qu'il y a des régions plus affectées que d'autres, des régions plus éloignées que d'autres, et des endroits où la météo est plus éprouvante qu’ailleurs. »

Actuellement, c’est près de 106 000 personnes qui sont toujours sans courant, principalement à Laval, dans les Laurentides et à Lanaudière, mais aussi à Montréal et en Outaouais.

Hydro-Québec avise les citoyens que la compagnie fait son possible avec maintenant plus de 500 équipes sur le terrain. L’entreprise rappelle toutefois qu’elle ne peut donner de délai précis de rétablissement par endroit, compte tenu de l’ampleur de l’événement. 

Lors d’un point de presse de matin, la ministre Geneviève Guilbault a rappelé qu’il y a actuellement 14 centres d’hébergement dans les endroits principalement touchés.

Pour connaître la situation des pannes en temps réel, vous pouvez vous rendre sur le site d’Hydro-Québec juste ici.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter