L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) ne fait pas que saisir des drogues ou du porc étranger aux douanes. Elle met en arrestation des personnes, aussi. C’est le cas de ce criminel de guerre qui figurait sur la liste des criminels les plus recherchés par l’Agence depuis trois ans et qui a été arrêté à Montréal, grâce à l’aide du public.

L’ASFC a annoncé hier soir, par voie de communiqué, avoir arrêté le 17 décembre dernier à Montréal, Mohamed Ratni, un ressortissant algérien.

C’est grâce à l’aide du public qu’il a pu être appréhendé par les forces de l’ordre, après avoir été activement recherché par la police depuis 2016.

Mohamed Ratni aurait « violé des droits humains ou internationaux en vertu de la Loi sur les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre ou de la loi internationale », alors qu’il était apparemment lié à un groupe terroriste algérien.

L’homme de 44 ans, aussi appelé Jérôme Breche ou Jean Francis Breche, faisait l’objet d’un mandat d’arrestation pancanadien de renvoi à la suite d’une décision selon laquelle « il est interdit de territoire au Canada » pour manquement à la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés, d'après le communiqué.

Mohamed Ratni avait été arrêté une première fois en juin 2012 par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Il a été ajouté en 2016 à la Liste après avoir omis de se présenter à un agent de l’ASFC après avoir purgé une peine de prison.

Depuis que l'ASFC a mis en ligne en 2011 la liste des personnes recherchées, 70 personnes y figurant ont été repérées au pays.

Toute personne ayant des renseignements sur une personne recherchée présente sur la liste peut la signaler à la ligne de surveillance frontalière de l’ASFC au 1-888-502-9060.


Il y a des histoires partout! Si tu as un scoop à partager, envoie-nous un message, une vidéo ou une photo à @Narcityquebec sur Instagram ou Facebook.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter