Tôt ce matin, plus de 235 policiers ont participé à une importante opération policière en lien avec le trafic de stupéfiants et de médicaments dans la région du Grand Montréal. Les policiers ont procédé à 13 perquisitions au total qui se sont déroulés dans 12 villes différentes, dont Laval, Montréal et d’autres secteurs de la Rive-Nord. 

Cette vaste opération antidrogue menée par le Service de Police de Laval, la Sûreté du Québec et plusieurs autres corps policiers de différentes municipalités vise à démanteler un important réseau de production et d’exportation de comprimé de Xanax et de drogue de synthèse.

 

 

En effet, selon La Presse, ces perquisitions ce matin sont le résultat d'une enquête qui a débuté en février 2018, après que le l'Agence des Services Frontaliers ait intercepté 200 colis de Xanax et avait saisi au total plus de 200 000 comprimés.

Ces perquisitions visent 14 individus et, jusqu'à présent, neuf personnes ont été arrêtées. D'autres arrestations pourraient aussi avoir lieu au courant de la journée. Un laboratoire de production de drogue de synthèse, situé au-dessus d'un commerce de voiture sur le boulevard Curé-Labelle à Sainte-Rose à Laval, a aussi été perquisitionné par les enquêteurs.

On apprend aussi qu'au même moment, une autre opération de perquisition en lien avec le trafic de stupéfiants est en cours à Gatineau en Outaouais et se fait en parallèle avec celle de la police de Laval. Cependant, le District Ouest de la Sûreté du Québec nous confirme que « ce sont deux enquêtes différentes. » 

On nous mentionne qu'il pourrait y avoir des liens entre les individus des deux opérations, mais rien de plus. En Outaouais, l'ERM a procédé a 6 perquisitions et aucune arrestation n'a été faite pour l'instant. 

Un bilan complet de l'opération devrait être partagé par le Service de Police de Laval au courant de la journée. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter