Ce matin, comme tous les matins de la semaine, tu t'es rendu dans le métro, à moitié réveillé pour te rendre au boulot. Cependant, si tu as pris la ligne orange, ça se peut que tu aies croisé la mairesse de Montréal Valérie Plante et le ministre des Transports du Québec François Bonnardel. 

En effet, Valérie Plante avait lancé l'invitation au ministre il y a quelques semaines afin qu'il témoigne de l'achalandage de la ligne orange qui est « le coeur du réseau de métro », comme l'a mentionné la mairesse.

Celle-ci a de nombreux projets pour désengorger le métro dont le Mouvement Orange lancé la semaine dernière et son projet phare, soit la nouvelle ligne rose. Celle-ci qui compterait 29 stations permettrait de relier Montréal-Nord à Lachine en passant par le centre-ville.

En invitant le ministre des Transports à prendre le métro pendant l'heure de pointe, Valérie Plante voulait qu'il constate la réalité des usagers et espérait que des engagements concrets soient pris.  

Par contre, le ministre Bonnardel ne change pas d'avis et le projet de la ligne rose n'est pas sur la table à Québec. Effectivement, il rappelle que les engagements du gouvernement caquiste pour désengorger le métro restent les mêmes, c'est-à-dire le prolongement de la ligne bleue, le service rapide par bus sur le Boulevard Pie-IX et le REM.

On rappelle qu'en octobre dernier, Valérie Plante avait annoncé la création d'un comité d'étude, le bureau de la ligne rose, à qui un premier budget d'un million avait été alloué afin de faire avancer ce projet.

Ainsi, cette visite du ministre Bonnardel n'a peut-être pas eu l'effet escompté par la mairesse Plante... et finalement ça a juste fait en sorte qu'il y ait encore plus de monde dans le métro ce matin.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter