Depuis le début de la crise au pays, de nombreux Québécois ont perdu leurs sources de revenus en raison de la COVID-19. Que ce soit en raison de mises à pied ou d'isolements obligatoires ou préventifs, plusieurs n'ont pu travailler depuis la mi-mars et ont maintenant réclamé la Prestation canadienne d'urgence.

Disponible depuis le 6 avril dernier, certains Canadiens affectés financièrement par la situation actuelle ont droit à cette prestation d'urgence qui leur donne jusqu'à 2 000 $ par mois, pendant quatre mois. 

Ce sont plus d'un million de demandes qui ont été envoyées dès les premières 24 heures et les Québécois commencent maintenant à recevoir les dépôts de la PCU. 

Par contre, il semblerait que ces versements causent la confusion totale dans la population, car beaucoup ont reçu plus que le montant auquel ils avaient droit ou ils l'ont reçu en double.

Sur les réseaux sociaux, les commentaires et questionnements fusent depuis que les demandeurs ont vu les gros montants s'ajouter à leur état financier ce matin. 

Certains ont reçu deux versements de 2 000 $, tandis que d'autres ont reçu des paiements provenant de l'assurance-emploi et de la PCU. 

Ils sembleraient qu'il y ait deux explications pour ce genre de situations. 

Selon le journaliste économique, Pierre-Olivier Zappa, les deux prestations s'expliquent en raison de la rétroactivité de celles-ci. Une couvre la première période du mois de mars, tandis que la deuxième s'inscrit pour le mois d'avril. 

« Ils ont reçu le premier versement du 15 mars au 11 avril et le versement anticipé pour le 11 avril qui est dans quelques jours à peine », a aussi expliqué le Président Conseil du Trésor Jean-Yves Duclos en entrevue à TVA Nouvelles.

Sinon, plusieurs vivent un autre type de situation. Ils ont reçu un versement de l'Assurance-Emploi en plus de la PCU. 

Dans ce cas-ci, il s'agirait d'une erreur et le surplus devra être remboursé, soit dans la prochaine déclaration d'impôts ou bien dès maintenant via l'Agence du revenu du Canada (ARC). 

Les experts s'accordent tous sur une chose, c'est que si vous croyez qu'il y a eu une erreur à votre dossier et que vous avez reçu trop d'argent, ce serait mieux de ne pas le dépenser. 

« L'agence du revenu du Canada est une agence très solide qui a accès à beaucoup d'informations. Les gens doivent aussi être prudents et honnêtes s'ils s'aperçoivent qu'ils ont reçu un versement auquel ils n'ont pas droit de faire attention de ne pas le dépenser et de s'assurer auprès de l'Agence du revenu du Canada, s'ils doivent ou non le rembourser. »

Une autre question a été soulevée partout sur les réseaux sociaux : Est-ce que la PCU est imposable? 

La réponse est oui. 

La page sur la PCU sur le site du gouvernement fédéral le dit clairement : « Cette prestation imposable permettrait d’offrir 2 000 $ par mois pendant quatre mois au maximum aux travailleurs qui perdent leur revenu à cause de la pandémie de COVID‑19. »

Cela signifie que c'est un montant brut et qu'aucune cotisation n'a été prélevée pour l'instant, mais qu'il faudra le prévoir lors de la prochaine déclaration d'impôt.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter