Ce lundi, le plan de déconfinement s'est entamé au Québec. Tandis que quelques entreprises ont pu reprendre leurs activités, d'autres doivent encore patienter, surtout dans le Grand Montréal. Après avoir annoncé la réouverture graduelle des écoles primaires, de certains commerces et régions, plusieurs se demandent à présent quand les restaurants vont rouvrir au Québec

Durant son point de presse quotidien, François Legault a justement été questionné sur le sujet. 

Selon le premier ministre provincial, les établissements dans les domaines de la restauration, des spectacles et de l'hôtellerie ne pourront pas rouvrir leurs portes aux clients d'ici quelques temps encore. 

« Malheureusement, effectivement, les restaurants, les activités qui regroupent des centaines de personnes, les spectacles, ça va prendre encore un certain temps, parce que c'est plus difficile de respecter le deux mètres de distance », a mentionné M. Legault.

Il a clarifié en ajoutant : « C'est vrai que pour l'instant, à court terme, on ne prévoit pas de réouverture. » 

Le directeur de la santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda a, pour sa part, énoncé quelques mesures qui devront être prises lors de ladite réouverture, surtout dans les restaurants.

« On aura des principes de distanciation sociale, comme moins de clientèle à l'intérieur du restaurant, des approches de cette nature-là qui pourront être refaites », a-t-il dit. 

Le Dr Arruda a aussi mentionné, sans confirmer, l'ajout possible de paravents, le respect de consignes d'hygiène précises et des moyens pour ne pas admettre des personnes qui présentent des symptômes. 

Il faudra donc encore être patient avant de pouvoir s'installer à une table pour manger à ton resto préféré ou bien aller voir ton groupe favori en spectacle.

Le médecin a aussi donné une petite lueur d'espoir à propos de ce qui s'en vient dans les prochains jours. 

« Tout en suivant le confinement, tout en demandant aux gens de respecter les choses, on va ouvrir certains robinets pour permettre à certaines personnes qui sont seules, isolées, particulièrement nos aînés, d'être en mesure de ravoir une vie un peu plus normale », a lancé M. Arruda. 

Il a tout de même pris le temps de spécifier que ça ne veut pas dire que les rassemblements ou les « soupers chez grand-maman » seront permis.

La santé publique semble donc vouloir amoindrir les contraintes; ce sera à suivre au cours des prochains jours. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter