Le gouvernement de Justin Trudeau a annoncé hier midi un nouveau programme d'aide aux Canadiens. Celui-ci remplace d'autres programmes apparus dans les dernières semaines. Cependant, certains sont d'avis que ces prestations arriveront trop tard et Québec Solidaire réclame maintenant un revenu minimum garanti pour les Québécois.

La Prestation canadienne d'urgence prévoit venir en aide aux citoyens affectés par la COVID-19, qui supportent un proche aux prises avec le virus, qui doivent s'absenter du travail pour garder leurs enfants ou pour demeurer en quarantaine obligatoire ou encore qui se retrouvent mis à pied à cause de la crise actuelle.

Le programme concerne tout autant les salariés que les travailleurs autonomes.

Tous les partis politiques veillent au grain et participent activement à tous les débats que suscitent la pandémie.

Du lot, Québec solidaire martèle depuis plusieurs jours qu'il y a urgence d'agir pour venir en aide aux citoyens, premières victimes de cette crise économique soudaine. Les solidaires proposent donc un revenu universel d'urgence.

Pour une majorité de Québécois, les factures s'accumulent, les payes sont sur pause et la fin du mois arrive à grands pas.

Selon Gabriel Nadeau-Dubois, député et co-porte-parole de Québec solidaire, le nouveau programme du gouvernement, même s'il offre 2 000 $ aux Canadiens, laissera encore pour compte des milliers de citoyens dans le besoin. Ces derniers ne se qualifiant pas nécessairement pour être éligibles au programme mis sur pied hier.

Le député solidaire de Gouin, à Montréal, exige donc qu'un revenu universel d'urgence, basé sur le modèle d'un revenu minimum garanti, soit instauré au Québec pour tous les Québécois dans le besoin.

Il souhaite que le gouvernement Legault pallie la situation le temps que le fédéral rajuste le tir et que les chèques parviennent jusque dans les poches des Québécois.

Dans une publication Facebook, il a également ajouté qu'il constate que la demande des citoyens pour recevoir plus d'aide financière augmente. 

« C'est évident que le nouveau programme d'aide annoncé hier par Justin Trudeau n'arrivera pas à temps. Les factures, elles n’attendent pas. Nos bureaux de circonscriptions sont inondés d’appels de gens qui nous disent qu’ils ne seront pas capables de passer à travers des prochains jours, semaines. »

 

En attendant, les Canadiens vont pouvoir s'inscrire à la Prestation canadienne d'urgence d'ici la première semaine d'avril.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications