Un événement assez inhabituel s'est produit dans la Vieille Capitale ce mardi 26 mai en après-midi. Une baleine à bosse a été aperçue dans le fleuve Saint-Laurent, nageant tout près des ponts de Québec à la hauteur de Saint-Romuald.

C'est un pêcheur s'adonnant à ses activités qui l'aurait aperçu et signalé au Réseau québécois d'urgence pour les mammifères marins (RQUMM), rapporte Radio-Canada.

D'ailleurs, ce serait la première apparition d'une espèce aussi grande dans le fleuve à Québec. 

La baleine à bosse, un rorqual à bosse pour être plus précis, nageait librement, indique le  Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM).

Cette espèce mesure entre douze et treize mètres en moyenne, pèse entre 25 et 30 tonnes et peut vivre jusqu'à 80 ans, peut-on lire sur le site de la Station de recherche des îles Mingan

Jonathan Bernard, de la station de radio FM93, a partagé une vidéo de la rencontre avec l'imposant animal. 

Selon les informations récoltées par Radio-Canada auprès de Marie-Ève Muller, du RQUMM, la cause de ce passage inattendu tout près de la ville n'est pas claire.

En temps normal, elles vagabondent dans les eaux plus au nord du fleuve, dont à Tadoussac, point d'observation connu des touristes.

D'ailleurs, l'organisme y est allé de quelques recommandations pour éviter un incident lors de ce type de rencontre plutôt insolite.

« Afin de s'assurer de la sécurité de la baleine et de minimiser son stress, nous demandons au public de garder ses distances avec elle », indique-t-il dans une publication Facebook.

Le Règlement sur les mammifères marins prévoit d'ailleurs une distance minimale de 100 mètres entre les observateurs et l'animal, mais « dans un cas comme celui-ci, 200 mètres n'est pas de trop ».

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications