C’est connu, chaque université a ses points forts et ses points faibles. La plupart du temps, elles se pètent les bretelles pour attirer les meilleurs étudiants d’ici et d’ailleurs. Voilà que l’Université Laval de Québec se classe parmi les 50 établissements universitaires ayant le plus grand impact sur le monde, selon un dernier palmarès britannique. 

King’s College London, University of Edinburgh, University of Toronto, University of Hong Kong; voici un aperçu des universités avec lesquelles l’Université Laval côtoie le dernier palmarès Impact de Times Higher Education (THE). Elle trône au 41e rang.

Il s’agit d’une nette progression par rapport à l’an dernier, alors que l’Université était classée au 66e rang sur 450 universités.

Elle est d’ailleurs la seule université québécoise du palmarès, du moins, dans le top 100. Elle est également au neuvième rang parmi les universités canadiennes.

Ce classement est d'ailleurs uniquement axé sur l’analyse d’universités en fonction de leur capacité à transformer le monde. 

La Québécoise s’est notamment démarquée par son engagement en Consommation et production responsables (18e au monde, deuxième au Canada), et d’autres critères, tels que Faim zéro (21e au monde), Travail décent et croissance économique (31e) et Égalité entre les sexes (61e).

L’Université Laval est la première qui est volontairement neutre en carbone au Canada, la quatrième au monde et la deuxième au pays pour ses efforts de lutte contre le changement climatique.

En 2016, l'université a remporté le prestigieux prix international Green Gown pour son engagement en faveur du développement durable, terminant devant 215 autres établissements d'enseignement supérieur.

Pour les fins connaisseurs de l'endroit, l'Université Laval est propriétaire de la Forêt Montmorency. Avec ses 412 kilomètres carrés, c'est la plus grande forêt universitaire du monde.

L'Université de Montréal, pour sa part, est classé 101-200, alors qu'elle était au 7e rang en 2019. 

En tout, ce sont 766 universités de 85 pays qui ont été analysées. L’organisation britannique évalue les universités selon des objectifs de développement durable établis par l’Organisation des Nations unies (ONU).

Les critères d’évaluation de THE sont les 17 objectifs de développement durable tels que définis par l’ONU, incluant l’égalité des genres et les actions climatiques. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications