L’infanticide ayant touché la réserve de Wendake, près de Québec, est sur toutes les lèvres. Voilà que l'homme derrière la mort des deux jeunes victimes a été officiellement accusé de meurtre au deuxième degré.

C’est ce qu’a confirmé la Sureté du Québec par voie de communiqué partagé par le Journal de Montréal.

L’homme de 30 ans, dont le lien avec les victimes n'a pas encore été confirmé, a été interrogé par visioconférence par les enquêteurs sur les crimes contre la personne et reste détenu jusqu’à la suite des procédures judiciaires, qui auront lieu demain.

La sélection de l'éditeur : 5 anciens candidats de retour à OD : une « twist ultime » qui ne fait pas l'unanimité


Le maire de Québec, Régis Labeaume, a d'ailleurs tenu à réagir à ce drame familial, sur les réseaux sociaux.

« Atroce et insupportable », écrit-il. « Cette nouvelle, comme humains, parents et voisins nous fend le cœur. »

« Deux enfants, qui n’avaient encore fait aucun choix dans leur brève existence, ainsi à la merci du monde adulte, assassinés à Wendake. »

Rappelons que la tragédie a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Wendake, cette réserve autochtone de quelque 2 000 habitants près de Québec.

Deux garçons, âgés de 2 et 5 ans, ont été retrouvés morts après que l'homme se soit rendu de son plein gré à la police de Québec.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications