L’économie du Québec s’est remise en branle lentement, mais sûrement, dans les dernières semaines. Après les commerces ayant pignon sur rue, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon a confirmé la réouverture des centres d’achat à l’extérieur du Grand Montréal le 1er juin prochain. Pandémie de COVID-19 oblige, l’expérience client ne sera pas comme avant.

Pierre Fitzgibbon a affirmé d’emblée, lors d’un point de presse ce mardi, que la réouverture des centres commerciaux est « une bouffée d’air frais » pour les commerçants et les employés du commerce de détail.

« Je compte bien entendu sur la collaboration de tous pour que cette étape importante du déconfinement se passe dans le respect des consignes sanitaires », a-t-il lancé.

Oui, les commerces des centres commerciaux rouvriront, mais certaines règles devront être suivies par la clientèle, une fois à l’intérieur.

À l'entrée de chaque commerce, incluant le centre d'achat, le client devra se désinfecter les mains et suivre les directives au sol, entre autres.

Les comptoirs des restaurants seront ouverts en formule pour emporter seulement, puisque les aires de restauration ne pourront pas être utilisées par la clientèle.

Un guide de la CNESST a été créé et vise à « garantir que les activités puissent reprendre ou continuer dans les conditions les plus sûres et les plus saines possibles dans le contexte de la COVID-19 ».

Parmis les nouvelles mesures à suivre, il y a :

  • Un nombre limité de clients. Une personne pourrait être déployée à l'entrée du centre commercial pour contrôler les allées et venues;

  • L'installation de cloisons pleines installées aux caisses, aux kiosques d'information et aux comptoirs des restaurants de la foire alimentaire;

  • Des couloirs en sens de circulation unique, dans la mesure du possible, pour empêcher les clients de se croiser à l'intérieur des commerces et des centres;

  • Une distance de deux mètres devra être maintenue entre les clients qui circulent dans toutes les aires communes des centres commercieaux; et

  • Au besoin, un agent de sécurité qui patrouille dans les aires communes du centre commercial pour :

    • rappeler la distanciation entre les clients et gérer les files d’attente,

    • limiter la durée des visites au strict nécessaire,

    • empêcher les rassemblements.

Le ministre Fitzgibbon a réitéré que le port du masque ou du couvre-visage demeurait « fortement recommandé ».

En ce qui concerne les centres d'achats des 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal, fortement touchées par la COVID-19, une date sera annoncée ultérieurement. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter