Théâtres, bibliothèques, musées, salle de cinéma : tant à Montréal qu’à l’extérieur de la métropole, il n’est toujours pas possible de connaître le moment où les Québécois pourront recommencer à s’épanouir culturellement. Ceci étant dit, Québec a dévoilé un plan de déconfinement partiel et graduel du monde culturel et ça inclut les ciné-parcs.

C’est la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, qui en a fait l’annonce, alors qu’elle prenait part ce vendredi à la grand-messe quotidienne sur l’état de la pandémie au Québec, aux côtés de la vice-première ministre Geneviève Guilbault. 

La Santé publique a donné le feu vert pour rouvrir certains secteurs de l’économie culturelle. Dès le 29 mai prochain, il sera possible d’aller dans quelconques ciné-parcs québécois.

Comme pour tous les secteurs qui ont repris dernièrement, différentes mesures sanitaires seront mises en place. 

Dans les ciné-parcs, les aires de jeux pour enfants demeureront fermées.

En ce qui a trait à la restauration, seules les commandes pour emporter seront autorisées.

« Nos quatre grands musées d’État, 96 institutions muséales, seize musées à vocation scientifique et l’ensemble des bibliothèques publiques à la grandeur du Québec », pourront aussi rouvrir, a précisé Nathalie Roy

« [Ces secteurs] pourront reprendre leurs activités à leur rythme », ajoute la ministre de la Culture. 

Les artistes québécois seront peut-être ravis de la nouvelle, car les studios d’enregistrement pourront rouvrir à compter du 1er juin.

Il leur sera aussi permis d’enregistrer des prestations en salle de spectacle, mais sans public.

Les personnes qui s’engageront dans de telles activités devront, entre autres, s’assurer qu’il y ait une distance de deux mètres sur scène et au sein de l’équipe qui, elle, devra être réduite à cinq employés. 

Quant au camping, la vice-première ministre Guilbault a affirmé que le gouvernement était « très très conscient » de l’impatience des amateurs de camping.

Elle ajoute que la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, travaille « d’arrache-pied » sur un plan de relance concernant, entre autres, l’industrie du camping.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter