Dernièrement, la pandémie du coronavirus a mis le Québec en pause, alors que tous les évènements et rassemblements ont été interdits. Plusieurs projets en marche depuis des mois, voire des années, ont dû être annulés, causant un grand vide dans le moral de la société. Or, après avoir vu tous leurs plans tomber à l’eau, ce couple québécois s’est marié malgré la pandémie.

En effet, alors qu’ils quittaient leur cours de danse le dimanche 15 mars dernier, à moins d’une semaine de la date prévue de leur mariage, on ne peut que s’imaginer sur quel nuage Marie-Ève Leblanc et Jonathan Piccolo planaient. 

Tout était prévu, la première danse était chorégraphiée et acquise, les préparations terminés et il ne restait qu’à enfin passer à l’acte et unir leur vie, après toute une année de préparation. 

Or, les catastrophes n’en ont que faire des plans et des mariages et c’est seulement quelques heures plus tard qu’ils ont compris l’étendue de cette réalité. 

Avec un simple coup de fil de la part du responsable de leur salle de réception alors qu’ils étaient sur le chemin du retour, ils ont appris que leur mariage, prévu le 21 mars 2020, serait annulé.

Dès leur arrivée à la maison, la nouvelle les a frappé de plein fouet, comme l’explique Marie-Eve : 

« Quand on est arrivé à la maison, je me suis effondrée. Je me suis couchée en petite boule dans mon lit tout simplement. On parlait d’un an de préparation qui tombait à l’eau. »

Le lendemain, il a fallu que le couple trouve le courage d’appeler tous leurs fournisseurs afin de défaire ce qu’ils avaient mis des heures à choisir avec minutie pour leur mariage au thème des années 1920.

Heureusement pour eux, vu les circonstances plutôt uniques, toutes les compagnies avec qui ils ont fait affaire ont accepté de mettre les choses en standby, en attendant que la crise soit passée et que le mariage puisse avoir lieu. 

Cela dit, c’est alors qu’ils s’occupaient de toute cette logistique que les fiancés se sont rendu compte que ce qui leur brisait vraiment le cœur, ce n’était pas le fait de devoir tout annuler. 

Non, ce qui était vraiment chagrinant, c’était de réaliser qu’ils ne seraient pas mariés dans les prochains jours : 

« Ce n’était pas le party, c’est pas ça qui faisait de la peine, ça allait être qu’on soit pas mari et femme le 21 mars comme prévu. C’est ça qui nous a atteints. »

Finalement, le célébrant, qui est un ami de la famille, les a contactés et leur a proposé de les marier chez lui, sans grande pompe. 

Sachant qu’ils pourraient tout de même unir leurs vies malgré tout, ils n’ont pas hésité, même en sachant que les choses devraient être faites avec beaucoup de prudence pour minimiser au maximum les chances de contamination. 

Accompagnés des parents de Marie-Eve comme témoins, de leurs trois enfants issus d’unions précédentes et vêtus de vêtements provenant de leur garde-robe, ils se sont donc rendus chez le célébrant pour une cérémonie rapide, mais remplis d’amour. 

Ils ont même publié un vidéo en direct, afin que tous leurs proches puissent partager ce moment avec eux.

Évidemment, ils ont tous gardé leurs distances et sont restés conscients de la situation actuelle dans cette célébration.

« On était assez… Encore même aujourd’hui, on est super émotif parce que quand même, on était un face à l’autre et on [était] en train de s’unir… On a versé des larmes, on a pleuré, on a ri… On était heureux, mais tout en gardant la conscience de ce qu’on est en train de vivre dans le monde. »

À la bonne franquette, ils ont ensuite commandé de la pizza à la maison et se sont remémoré le moment qu’ils venaient de vivre.

Ils ont maintenant de beaux souvenirs et de belles photos afin de se rappeler de ce moment à jamais, mais aussi, pour marquer la signification de leurs actes : 

« De prendre une photo dans la rue, en avant de la maison, avec nos gants et nos masques, c’était comme pour lever un pied de nez à la maladie pour lui dire : « Tu nous as enlevé notre party la comique, mais tu ne nous as pas enlevé notre amour et notre sincérité. »

Pour les nouveaux mariés, c’était un mariage parfait et ils n’ont aucun regret par rapport aux préparations qu’ils avaient prévu. 

Alors qu’ils avaient organisé un mariage plutôt traditionnel, incluant la chapelle, la salle de réception, la coiffeuse la maquilleuse, les musiciens, etc. Cette simple cérémonie était tout ce qu’il fallait pour célébrer leur amour. 

Pour terminer, Jonathan transmet un message des plus inspirant et romantique : 

« Peut importe ce qui se passe dans la vie de tous les jours […] tant que l’amour est là, que vous vous aimez et que c’est ça la première raison pourquoi on se marie, rien ne peut t’en empêcher. Même si ça avait été la fin du monde, on aurait trouvé un moyen de se marier pareil. »

Marie-Eve, quant à elle, termine en disant qu’elle espère que leur histoire pourra rappeler au public que nous sommes toujours en vie, nous comme encore là et il ne faut que trouver l’étincelle pour se le remémorer. 

 

Ainsi, après ce témoignage plein d’amour et d’espoir, on remarque à quel point il est important, si c’est votre anniversaire, le jour de votre mariage, la naissance de votre enfant ou tout autre événement spécial, de ne pas hésiter à marquer l’occasion de manière festive, mais tout en respectant les recommandations du gouvernement.

Bien sûr, les choses ont rapidement évolué depuis et on recommande fortement aux gens d’éviter tout déplacement inutile, mais avec la technologie, nous avons plus que jamais la possibilité de connecter avec les gens à distance et célébrer les moments marquants de la vie, il serait dommage de ne pas en profiter. 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter