Le Québec a été ébranlé en apprenant mercredi 26 février la découverte du corps violenté d'Océane Boyer, une jeune fille de 13 ans originaire de Lachute, en bordure d'une route des Laurentides. Ce vendredi 28 février, en matinée, un homme a été accusé du meurtre prémédité de l'adolescente au palais de justice de Saint-Jérôme. François Sénécal, 51 ans, serait un ami de la famille. La Sûreté du Québec avait annoncé son arrestation la veille en après-midi à Montréal.


Attention, nous désirons vous avertir que cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certains lecteurs.


D'après les informations des autorités, le corps meurtri de la victime aurait été découvert par un automobiliste mercredi, vers 11 h 15, en bordure de la rue Berlin, à Brownsburg-Chatham dans les Laurentides. L'adolescente a été conduite à l'hôpital, où son décès a été constaté peu de temps après.

Océane Boyer avait quitté la maison vers 8 h ce matin-là pour se rendre à l'École polyvalente Lavigne, située en face de chez elle. Inquiets de ne pas la voir revenir, ses parents ont signalé sa disparition en fin d'après-midi, permettant à la SQ d'identifier la victime, selon le Huffington Post.

L'adolescente de 13 ans aurait été tuée d'une balle dans la tête, et son corps était partiellement dénudé lors de sa découverte.

Plusieurs dizaines de proches de la victime et sa famille étaient présents au palais de justice pour la comparution de François Sénécal.

L'émotion était vive dans la salle d'audience bondée. Selon La Presse, Caroline Sarrazin, la mère de la victime, a dû être aidée par des constables pour sortir de la salle après la comparution tant elle était envahie par la colère et la peine.

Mme Sarrazin aurait par ailleurs publié un message sur Facebook à l'endroit de l'accusé avant son passage au tribunal.

« Visage à deux faces. Quand je t’ai annoncé pour Océane, tu t’es mis à pleurer. Tu as même osé me demander de faire des recherches avec toi », a-t-elle écrit, avant de supprimer la publication.

Pour venir en aide aux jeunes affectés par la mort de leur camarade, des services de soutien seront déployés vendredi à la polyvalente fréquentée par la jeune fille.

Océane Boyer côtoyait également Univers jeunesse Argenteuil, la maison des jeunes de Lachute, et celle-ci offre également une cellule d'aide psychologique depuis jeudi après-midi.

À l'annonce du drame, le premier ministre du Québec, François Legault, a également offert sur Twitter son soutien à la famille de la jeune victime.

François Sénécal demeure maintenant en détention et doit revenir en cour le 4 mars prochain pour la suite des procédures judiciaires.

Il lui est interdit de communiquer avec sept des proches de la victime, dont deux mineurs.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter