Le Québec en entier se remet tout juste d'une tempête qui aura laissé plusieurs centimètres de neige sur les sols de la province en plus de rendre les conditions routières assez dangereuses à cause de la pluie verglaçante et des changements de températures brusques. Comme si cela n'était pas assez, un tremblement de terre a été ressenti à Montréal et plus particulièrement à Salaberry-de-Valleyfield ce lundi matin, 13 janvier. 

En effet, Séisme Canada a confirmé qu'un séisme avait frappé plusieurs régions du Québec, dont Rigaud, Saint-Bruno, Vaudreuil et Montréal.

Séismes Canada a émis une alerte via son compte Twitter, vers 5h37.

Alors que la magnitude avancée au tout départ était de 4,2, celle-ci a été revue à la baisse et serait plutôt de 3,6. 

La magnitude est une mesure de l'énergie libérée par un tremblement de terre.

Heureusement, la secousse n'était pas d'une ampleur assez grande pour causer des dégâts. 

Selon l'organisme canadien, ce séisme, pouvant être ressenti jusqu'à 100 kilomètres aux alentours de son épicentre, a été localisé à 30 kilomètres au sud-est de Salaberry-de-Valleyfield, 62 kilomètres au sud-ouest de Montréal et 60 kilomètres à l'est de Cornwall, en Ontario. 

C'est donc quelque part entre Ormstown et Saint-Antoine-Abbé, à 18 kilomètres sous terre, que celui-ci s'est déclaré.

Plusieurs ont d'ailleurs mentionné avoir ressenti ou entendu ledit séisme très tôt ce matin. Ces derniers se trouvent, majoritairement, à Montréal ou aux alentours de Salaberry-de-Valleyfield. 

D'autres croyaient d'ailleurs que les tremblements ressentis étaient, au départ, causés par des camions de déneigement. 

Selon Séismes Canada, aucun autre événement du genre ne serait attendu.

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter