Ce lundi 27 avril, le gouvernement Legault a annoncé la réouverture progressive de certains établissements scolaires à travers la province. À partir du mois prochain, les élèves du primaire et du préscolaire pourront retourner à l'école, alors que ceux du secondaire, du cégep et de l'université devront attendre jusqu'à septembre. Certaines mesures d'hygiène ont d'ailleurs été annoncées afin d'assurer la sécurité de tous.

Rappelons que dès le 11 mai, les écoles préscolaires et primaires à l'extérieur de la Communauté métropolitaine de Montréal rouvriront leurs portes. Pour les établissements à l'intérieur de ce territoire, le retour se fera plutôt le 19 mai prochain, si la situation le permet.

Le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, a dévoilé des détails plus précis concernant les mesures qui devront être prises dans ces écoles lors d'un point de presse tenu en fin d'après-midi, ce lundi. 

Voici les principaux éléments à retenir.

Les mesures de distanciation recommandées par la santé publique devront être respectées.

Le nombre total d'élèves pouvant se trouver dans la même classe devra être minimisé à quinze.

La distance entre ces derniers devra également être d'au moins deux mètres.

De nouvelles normes seront aussi appliquées dans les autobus scolaires, dont des barrières pour protéger les chauffeurs, souvent plus âgés.

Le ministre a également rappelé que le retour en classes se fera « sur une base volontaire » et que ceux qui jugent plus approprié de continuer l'éducation à la maison pourront le faire. 

Ces derniers auront accès à une aide à distance.

Par contre, il a invité ceux qui présentent des retards et des difficultés d'apprentissage à tenter de retourner sur les bancs d'école afin d'avoir une aide optimale qui leur permettra de réussir. 

Ceux qui sont plus vulnérables et ceux qui présentent des symptômes de la maladie devront également se conformer à certaines règles.

« Pour des raisons de santé et de sécurité, toute personne, élève ou membre du personnel, qui présente une vulnérabilité sur le plan de la santé [...] ne devrait pas retourner à l'école jusqu'à nouvel ordre », peut-on lire dans le communiqué émis par le Cabinet du ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

De plus, les élèves ou membres du personnel « présentant des symptômes de la COVID-19 [seront interdits] de présence à l'école pour une période de 14 jours ».

Si ces situations concernent un élève, le ministère indique qu'un « soutien pédagogique et professionnel lui sera offert ».

Les services de garde éducatifs à l'enfance feront aussi l'objet de réouvertures.

« Le réseau des services de garde éducatifs à l'enfance sera graduellement rouvert, d'abord à la liste des emplois prioritaires, puis selon le calendrier de réouverture des secteurs de l'économie québécoise », indique le Cabinet du ministre.

Le soutien à ceux qui doivent poursuivre leurs cours à distance sera également bonifié.

Du matériel numérique sera prêté à ceux qui en ont besoin.

15 000 iPad LTE ont même été réservés auprès d'Apple pour les commissions scolaires qui veulent s'en procurer.

Des fournisseurs rendront disponible de l'équipement ayant une connexion cellulaire et Telus va fournir celle-ci gratuitement jusqu'au 30 juin pour ces appareils.

Finalement, le Ministère s'est entendu avec l'Université TELUQ, qui offre des formations à distance. Les enseignants qui souhaitent y avoir accès pourront s'éduquer gratuitement à propos de la technopédagogie et de l'enseignement à distance.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter