En juin dernier, une ombre s’est jetée sur la coopérative bancaire québécoise Desjardins, alors que la direction du Mouvement Desjardins annonçait qu’un de ses employés avait volé les données personnelles de 2,9 millions de membres et de plus de 173 000 entreprises. On apprend aujourd’hui qu’il s’agirait plutôt de l’entièreté des membres qui auraient été touchés par ce vol de données chez Desjardins. 

En effet, la Sûreté du Québec a informé l’institution que l’enquête a eu des développements majeurs. Celle-ci démontre maintenant que ce sont les données des 4,2 millions de membres particuliers qui sont touchées par la fuite de renseignements personnels.

Le président-directeur général du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, s’est adressé aux médias ce matin pour faire le point sur les efforts de l’entreprise pour protéger les données de ses clients.

À l’heure actuelle, il n’y a pas plus d’information permettant de savoir s’il y a plus de membres entreprises touchées par la  fraude. Le PDG tient à préciser « qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle fuite de renseignements personnels. C’est la même enquête, sur la même fraude, faite par le même ex-employé de Desjardins. »

Pour les personnes « nouvellement » touchées par la brèche, il est question des mêmes informations volées, soit des noms, prénoms, dates de naissance, numéros d’assurance sociale, adresses, numéros de téléphone, courriels ainsi que d’autres renseignements portant sur les « habitudes transactionnelles ».

À l’époque, la SQ avait arrêté l’employé en question, Sébastien Boulanger Dorval, pour l’interroger, mais l’avait libéré peu de temps après sans donner davantage de détails.

Desjardins rappelle que depuis le 15 juillet, tous ses membres sont protégés par la Protection membres Desjardins en matière de vol d’identité, sans avoir à s’y inscrire et sans avoir à débourser de frais. Le tout s’applique aussi aux nouveaux membres qui ouvriront un compte chez eux.

Cette protection est maintenant bonifiée par l’ajout du service de surveillance du crédit d’Equifax à tous les membres. 

« Tous les membres utilisant AccèsD pourront bénéficier, sans frais et pendant une période de 5 ans, du service de surveillance du crédit d’Equifax », précise Guy Cormier.

Dès la semaine prochaine, des codes d'activation du service de surveillance du crédit d'Equifax seront transmis aux membres qui n'ont pas déjà reçu de lettre à la suite de l'annonce du 20 juin, par l'entremise de la boîte de messages AccèsD.

Ils auront jusqu'au 30 avril 2020 pour activer leur code. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter