Il y a quelques semaines déjà, l'histoire du Zoo de Saint-Édouard a fait les manchettes au Québec et partout au Canada. La SPCA, en collaboration avec la Humane Society International/Canada (HSI), a procédé à l'arrestation du propriétaire du zoo, Normand Trahan et a fait la saisi de plus d'une centaine d'animaux qui ont été retrouvés en piteux état.

Alors que Normand Trahan fait maintenant face à des accusations de cruauté et de négligence envers les animaux, le défendeur a, par la suite, déposé une requête devant la Cour afin de faire révoquer les mandats de perquisition. La Couronne s'était opposée à cette requête.

Aujourd'hui, on apprend qu'un premier jugement a été rendu dans cette affaire au palais de justice de Trois-Rivières.

La SPCA mentionne dans une publication Facebook : « Cet après-midi, le tribunal a tranché en faveur de l’argument de la Couronne voulant que ce débat soit entendu par le juge du procès. Les animaux demeureront donc sous la garde de la SPCA de Montréal jusqu’à ce moment.»

L'organisme de prévention de la cruauté animale a donc le feu vert pour continuer les perquisitions afin d'évacuer tous les animaux du zoo et de les amener dans des endroits sécuritaires le plus rapidement possible. 

On rappelle que des spécialistes et des vétérinaires sont aussi sur place afin de prodiguer les soins nécessaires au animaux, mais sinon l'accès au zoo est complètement fermé.

Le dossier de Normand Trahan sera de retour devant les tribunaux ce vendredi, soit le 21 juin 2019, pour la comparution de l'accusé devant le juge. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter