À l’ère des nouvelles technologies et de l’innovation, les compagnies de téléphonie cellulaire essaient, à chaque nouvel appareil, d’aller de l’avant avec un nouveau je-ne-sais-quoi. T’as qu'à penser à l'assistante vocale Siri ou même la reconnaissance faciale. Par contre, en voulant sortir une nouveauté sur un modèle de téléphone quelconque, il peut arriver qu’il y ait des failles, comme la reconnaissance de l’empreinte digitale de certains téléphones Samsung. En effet, une faille du système de reconnaissance permet le déblocage de l’appareil par n’importe qui.

Le géant technologique sud-coréen Samsung a recommandé vendredi aux utilisateurs de plusieurs de ses modèles de téléphones intelligents haut de gamme d’effacer toutes les empreintes digitales enregistrées sur leur appareil.

Le problème en question? C’est que certaines protections d’écran en silicone perturbent les capteurs d’empreintes. Les utilisateurs sont invités à « éviter » d’utiliser ces protections « jusqu’à la mise à jour du logiciel, qui doit être faite à partir de la semaine prochaine », précise l’entreprise dans un communiqué, initialement publié par l’Agence Fance-Presse.

Les téléphones intelligents Galaxy Note10, 10+ et Galaxy S10, S10+, et S10 5G sont visés par la faille de sécurité. L’entreprise sud-coréenne insiste en affirmant qu’il faut « effacer toutes les empreintes digitales existantes », avant de les enregistrer à nouveau.

Numéro un mondial sur le marché du téléphone intelligent, Samsung avait présenté son nouveau capteur comme étant « révolutionnaire ».  

C’est une Britannique, la semaine dernière, qui est à l’origine de cette découverte. La résidente de Castleford, au nord de l’Angleterre, s’est rendu compte de cette faille après avoir acheté une pellicule de silicone à 5,00 $ sur eBay.

Elle a enregistré son empreinte du pouce droit, puis s’est aperçue que son empreinte du pouce gauche, qui n’était pas enregistrée, pouvait également déverrouiller le téléphone.

Ce n’est pas le premier problème technologique dont Samsung fait face, comme le rappel mondial de son Galaxy Note 7, en 2016, dont plusieurs modèles avaient vu leur batterie exploser, endommageant au passage sa réputation.

Plus récemment, le groupe avait été obligé de repousser le lancement de son Galaxy Fold, le tout premier appareil avec écran pliable, avec le Huawei Mate X, à cause de la fragilité de son écran. 

Narcity Québec a contacté Samsung Canada pour avoir plus de détails sur cette faille de sécurité. L'article sera mis à jour dès qu'on a une réponse.

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications