Le dépistage est au coeur de la lutte contre la COVID-19 et les gouvernements continuent de tester des milliers de gens pour détecter de nouveaux cas. Santé Canada met toutefois en garde contre de faux tests de dépistage à domicile.

Dans un communiqué de presse diffusé le 7 mai, Santé Canada a invité la population à ne pas acheter ou utiliser toute trousse de diagnostic maison prétendant détecter la COVID-19, car elles pourraient comporter des risques.

L'agence n'a en effet autorisé aucune forme de prélèvement d'échantillon ou de test à destination du grand public. Des produits qui se présentent ainsi pourraient donner des résultats « imprécis ou erronés », précise Santé Canada, car « leur sûreté, leur qualité et leur efficacité n'ont pas été évaluées ».

Les seuls tests autorisés au Canada sont ceux utilisés par les professionnels de la santé. Les personnes qui croient être infectés doivent donc continuer de se référer aux services de dépistage officiels.

En plus de résultats faussés, ces trousses pourraient poser des risques pour la santé. 

Santé Canada invite toute personne qui a ressenti des effets secondaires après l'utilisation d'un tel test à le signaler à l'agence.

Au Canada, il est illégal de faire la publicité ou de vendre des produits de santé avec des allégations fausses ou trompeuses.

Le ministère de la Santé affirme surveiller constamment la mise en vente de faux tests de dépistage sur Internet et de travailler avec les commerçants en ligne pour retirer ces produits de leurs sites Web.

Par ailleurs, la Gendarmerie Royale du Canada a saisi le 30 avril 1 500 trousses de dépistage non homologuées en Colombie-Britannique.

Si tu as des renseignements sur des publicités qui pourraient être trompeuses ou fausses ou sur la vente de produits non autorisés par Santé Canada, il est conseillé d'en informer les autorités en déposant une plainte ici.

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter