Un important système de transport de personnes pourrait éventuellement être mis en place au Québec. Le gouvernement du Canada et la Banque de l'infrastructure du Canada ont octroyé une somme de 71,1 millions de dollars pour financer l'avancement d'un projet qui relierait par train la ville de Québec et Toronto.

Ce projet de train à grande fréquence au Québec (TGF) pourrait voir le jour si tout avance bien. Un nouveau réseau de voies ferrées serait construit pour accodomer les voyageurs.

Avec cette somme, les questions légales seront finalisées, les différents intervenants seront consultés et une évaluation des coûts à venir sera réalisée en vue d'une décision finale. Les tracés devront être approuvés par les communautés autochtones.

« Pour plusieurs entreprises, il s'agira d'un important gain de productivité, puisque les employés qui se déplacent entre les deux villes pourront le faire plus rapidement », souligne Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

Pour l'instant, les trains de marchandises circulant sur la rive sud du fleuve ont la priorité sur ceux transportant des passagers. Mais si un projet sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent se concrétisait, les trains pourraient circuler plus rapidement et fréquemment, ce qui pourrait changer la donne.

Le service serait 25% fois plus rapide avec un train à grande fréquence, selon Radio-Canada. Alors que présentement, le trajet Montréal-Toronto peut prendre jusqu'à 9h30 avec Via Rail, celui-ci sera réduit à 4h45. 

Cependant, il faut mentionner qu'à la différence d'un train à grande vitesse qui peut atteindre jusqu'à 320 km/h, le TGF pourrait avoir une vitesse maximale de 180 km/h.

Tous les éléments semblent réunis pour que le projet se concrétise, car « le partage du risque entre la Banque d'infrastructure, le gouvernement et VIA Rail fait en sorte que toutes les conditions semblent réunies pour que Transport Canada donne toutes les autorisations requises à sa réalisation dans les meilleurs délais », a commenté Stéphane Forget. 

On ne connait toujours pas les délais de concrétisation de ce projet qui débute tout juste la phase d'études, mais les coûts s'éleveraient au final à 4 milliards de dollars, selon Radio-Canada.

Le train passerait par l’aéroport Jean-Lesage de Québec, Trois-Rivières, Montréal, Ottawa, Smith Falls, Peterborough pour finir sa route à Toronto.

 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter