Depuis plusieurs semaines, des blocus ferroviaires ont été érigés partout au Canada pour protester contre le projet de gazoduc Coastal GasLink. Ces manifestations avaient poussé VIA Rail à interrompre ses activités dans l'est du pays et au Québec. Cette semaine, le transporteur a annoncé la reprise graduelle de ses services dès le mardi 3 mars. 

Les liaisons Montréal-Toronto et Toronto-Ottawa sont les premières à reprendre leurs opérations ce mardi, avec un service partiel. Dans le Nord du Québec, la ligne Senneterre-Jonquière observera le retour complet de ses activités le mercredi 4 mars.

Dans un communiqué de presse, Via Rail a également annoncé deux départs pour la liaison transcontinentale Le Canadien, qui fait le voyage entre Toronto et Vancouver. Il y aura un départ de Toronto le 4 mars et un de Vancouver le 6. 

La semaine dernière, la compagnie avait déjà rouvert plusieurs de ses lignes, notamment le tracé Québec-Montréal-Ottawa et celui de Toronto-London-Windsor. La liaison Montréal-Halifax, surnommée L'Océan, avait également repris un service complet vendredi 28 février.

Selon VIA Rail, ce sont 940 trains qui ont été annulés depuis le début des blocus ferroviaires. Le nombre de passagers affectés par les annulations s'élèveraient à 164 000.

Les passagers dont le train a été annulé recevront un avis via courriel et seront automatiquement remboursés. La compagnie prévient toutefois qu'en raison d'un volume exceptionnel de demandes, le remboursement peut prendre jusqu'à 15 jours.

Les passagers qui détiennent un billet dont la date de départ est avant le 12 mars peuvent également annuler leur voyage sans frais et se faire rembourser.

Si la reprise des services de VIA Rail laisse envisager une issue à la crise, certains blocus demeurent en place. C'est le cas de celui de Kahnawake, qui empêche le passage du train de banlieue entre Candiac et le centre-ville de Montréal.

Selon Radio-Canada, les membres de la communauté Mohawk ne sont pas parvenus à s'entendre sur la levée de leurs barricades et ont donc décidé de la laisser en place jusqu'à nouvel ordre.

Un blocus a également eu lieu lundi à Pointe-Saint-Charles dans le sud-ouest de Montréal. La barricade a toutefois été démantelée pacifiquement vers 17 h, selon la Presse.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter