Dans les derniers jours, la situation sur la catastrophe qui a lieu en Amazonie a été mise en lumière, entre autres grâce aux nombreux partages de la population sur les réseaux sociaux. En effet, alors que la forêt amazonienne brulait depuis plus de trois semaines, ce sont les cris d’alarme que ceux qui étaient au courant de la situation ont faits sur les réseaux sociaux qui ont attiré l’attention du monde entier. C’est après des milliers de #PrayForAmazonia et #SaveTheAmazonForest que le G7 a promis venir en aide à l’Amazonie, accordant 20 millions de dollars en aide afin d’éteindre les feux.

Ici au Québec, les publications sur la situation en Amazonie circulaient massivement sur Instagram, Facebook ainsi que Twitter et ont été partagé autant par le public que par les célébrités. Des photos et informations erronées ont circulé massivement, mais le résultat était le même: la sensibilisation autour de la tragédie a été grande. 

Ce mouvement était appuyé dans de nombreux coins du monde et s’il n’est pas la seule raison de l’action des grandes forces économiques du monde, il a certainement aidé à mettre ce désastre de l’avant. Ainsi, on peut parler d’une victoire des réseaux sociaux sur le silence concernant la tragédie en Amazonie.

 

C’est ce lundi, lors du G7 pour l’environnement que le politicien français, Emmanuel Macron a placé les feux de forêt de l’Amazonie en priorité. En effet, cette situation est inquiétante pour la planète entière et devait être traitée d'urgence puisque c’est la plus importante forêt tropicale au monde et que sa destruction pourrait avoir des effets catastrophiques pour l’environnement.

 

Afin de remédier à la situation catastrophique, des avions bombardiers d’eau seront déployés pour lutter contre les feux de forêt en Amazonie, avec l’accord du Brésil. Un plan de reforestation et de protection des forêts sera également mis en place. Le plan d’aide sera finalisé à la fin septembre, au cours de l’Assemblée générale des Nations-Unies.

De plus, sous la pression, le Brésil a également dû intervenir afin de contrôler les feux, mais les délais dans lesquels ils ont agi suscitent la critique à l’international.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications