Lundi après-midi, le monde s'est tourné vers la France alors qu'un incendie majeur a ravagé la célèbre cathédrale Notre-Dame de Paris qui faisait partie du décor parisien depuis maintenant plus de 850 ans. Les flammes ont fait rage pendant plusieurs heures et ce sont plus 400 pompiers qui ont travaillé à éteindre et à maîtriser le feu. 

Au lendemain de cet incendie historique, quelques vestiges tenaient encore à l'intérieur de Notre-Dame de Paris parmi tous les décombres et les cendres. Le président de la France Emmanuel Macron s'est adressé à sa nation pour la rassurer : « L'incendie de Notre-Dame de Paris a profondément atteint dans leur esprit, dans leur coeur, les Parisiens, les Français et le monde entier.»

Macron a ensuite abordé le plan de reconstruction du monument. Le président français compte bien rebâtir la cathédrale d'ici 5 ans. 

Celui-ci a initié une campagne de financement pour la reconstruction de la cathédrale et après quelques jours seulement, le montant amassé s'élève déjà à près de 800 millions d'euros soit 1,2 milliard $ CAN, selon ce rapporte le Journal de Montréal.

Trois donateurs importants se sont particulièrement démarqués, alors qu'ils se disputent le titre de plus gros donateurs. François-Henri Pineault, propriétaire de la marque Gucci, et sa famille ont affirmé vouloir donner 100 millions d'euros dans un courriel envoyé au Fortune.

Peu de temps après, la famille Arnault a annoncé leur intention de doubler la contribution des Pineault en offrant 200 millions d'euros pour la reconstruction. La famille Arnault possède le groupe LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy). Finalement la famille Bettencourt-Meyers qui est derrière les produits L'Oréal a aussi promis 200 millions d'euros.

Avec ces sommes d'argent monumentales, c'est certain que la reconstruction va pouvoir se faire rapidement.

Cependant, plusieurs critiquent le fait que des multinationales se précipitent de la sorte pour faire des dons pour une cathédrale alors que des gens vivent dans la misère depuis bien plus longtemps.

Manon Aubry, l'ex porte-parole d'une l'ONG contre l'évasion fiscale et les inégalités en France a soulevé le fait que les entreprises pourraient payer leurs impôt au lieu de faire des dons et ainsi financer la culture les services publics. 

Et les critiques continuent: 

 

Une chose est sûre, l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris fait pas mal jaser à travers le monde. Qu'elle soit reconstruite ou non, les Français sont tous préoccupés par son avenir. 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications