Les derniers mois ont été marqués par l’épidémie du coronavirus COVID-19 qui se propage à travers le globe. Les autorités prennent de nombreuses précautions afin de limiter la propagation, mais le virus cause déjà plusieurs conséquences à l’internationale. Alors que les Jeux olympiques d’été de 2020 sont prévus à Tokyo en juillet prochain, certains s’inquiètent de la tenue de ceux-ci. 

Ce mardi, la ministre japonaise des Jeux olympiques, Seiko Hashimoto, a voulu rassurer la population en indiquant que si cela est nécessaire, les JO peuvent être reportés dans l’année, mais pas au-delà de 2020, selon Radio-Canada

« Si l’on relit le contrat, on constate que l’article 66 stipule que le CIO a le droit d’annuler les Jeux, […] dans le cas où ils ne seraient pas organisés en 2020 », aurait-elle expliqué devant le Parlement

 

Jusqu’à présent, le COVID-19 aurait fait 12 morts au Japon. Le pays a d’ailleurs pris certaines mesures de sécurité afin de réduire la propagation, notamment la fermeture des écoles. 

L’épidémie a aussi engendré l’annulation d’autres événements sportifs à Tokyo, comme l’épreuve test paralympique de rugby en fauteuil roulant qui devait avoir lieu du 13 au 15 mars.

 

Selon la ministre japonaise, le mois de mai sera crucial pour en arriver à une décision finale sur les Olympiques 2020 à Tokyo. 

Elle a finalement souligné:  « Nous effectuons tous les efforts nécessaires pour convaincre le CIO que les Jeux olympiques peuvent être organisés en toute sécurité ». 

Même son de cloche du côté du président du Comité International Olympique, Thomas Bach, qui a aussi affirmé que l’organisation souhaite, comme prévu, la tenue et la réussite des JO à Tokyo, a rapporté l’Agence France-Presse.

S’ils ne sont pas reportés, les Olympiques 2020 se dérouleront du 24 juillet au 9 août. 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications