L'athlète québécois aura connu toute une carrière dans l'octogone. Le parcours et les nombreuses victoires de Georges St-Pierre lui auront finalement permis d'être admis au Temple de la renommée de l'Ultimate Fighting Championship (UFC) plus tard en 2020, a confirmé l'association cette fin de semaine. 


Attention, nous désirons vous avertir que cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certains lecteurs.


Il y a à peine plus d'un an, le spécialiste des arts martiaux mixtes a annoncé sa retraite.

L'homme de 38 originaire de St-Isidore aura été une figure emblématique de ce sport d'action partout sur le globe et aura fait rayonner le Canada à l'international pour ses prouesses dans le sport de combat. 

Sa fiche est plutôt reluisante. Il aura récolté 26 victoires, seulement 2 défaites et 13 victoires en combat de championnat, ce qui le place au deuxième rang de l'histoire de l'UFC à ce titre.

En plus de ses nombreuses victoires, GSP se classe aussi au premier rang dans deux statistiques impressionnantes.

Avec 90 mises au sol réussies dans sa carrière, il décroche la pole dans cette facette du combat.

De la même manière, il trône en première position dans le nombre de frappes ayant touché sa cible, avec un total de 2591.

Dana White, président actuel de l'UFC, louange le Québécois dans une vidéo publiée par l'association pour annoncer la nouvelle.

Il le qualifie d'athlète exceptionnel, de « champion du monde incroyable et d'homme que tout le monde peut admirer et respecter ». (traduction libre)

Un petit tour dans la section commentaires sur la page Facebook de RDS permet de constater que les Québécois sont très fiers de l'athlète de St-Isidore.

Maintenant retraité, St-Pierre semble tout de même continuer ses entraînements et garder la forme.

Il publie d'ailleurs plusieurs exercices à faire à la maison sur son compte Instagram, au grand plaisir de ses 2,6 millions d'abonnés.

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter