Le bonheur. C’est un élément vital commun aux humains. En fait, le bonheur peut être la quête d’une vie. Les choix que l’on fait, les actions que l’on pose, nos rêves et nos souhaits ont souvent comme objectif d’atteindre cet état.

Tellement de gens vont attendre toute leur vie pour enfin vivre le bonheur. Mais si le bonheur était un état d’esprit?

Je ne vais pas rentrer dans les détails de la psychologie. Cela dit, nos perceptions sont des éléments clés dans l’état de notre santé mentale. Changer nos perceptions des situations c’est l’exercice le plus pertinent pour baisser nos tensions, être plus en paix.

Et si l’on choisissait le bonheur? Si on décide de se recentrer sur soi, sur le moment présent, sur ici et maintenant, qu’est-ce qu’on va voir? Le soleil qui brille à l’extérieur, le sourire d’un étranger à notre égard, la main de notre conjoint/conjointe dans notre dos, le rire contagieux de nos enfants.

Via Tyler Nix

Il faut sortir de notre tête, des pensées néfastes qui tourbillonnent dans notre cerveau comme les moustiques en camping. On doit arrêter les suppositions et de penser que l’on tourne au centre de la vie des gens. Il est crucial de comprendre que les gens sont tellement centrés sur la perception que les gens ont d’eux-mêmes, qu’ils vont avoir oublié très vite qu’on a rougi et bégayé lors d’une réunion.

Donc, reprenons l’idée que le bonheur est déjà présent autour de nous. Ce n’est pas facile à intégrer ce concept. On a nos manières de voir la vie conditionnée à l’intérieur de nous. Cela dit, il faut tranquillement changer nos pensées.

La méditation est un très bon exercice pour commencer. Plusieurs vidéos de méditation guidées vont permettre au minimum de vivre une bonne détente. Aussi, lorsqu’on se sent anxieux par les moustiques qui envahissent notre tête, c’est le temps de s’arrêter quelques secondes, respirer, regarder où l’on est, l’heure qu’il est et se rendre compte qu’il n’y a pas de problème en ce moment, et regarder les moustiques s’en aller.

Il faut cesser de chercher le bonheur toute sa vie, parce qu’on va mourir sans l’avoir vécu. Suffit de décider de voir la vie autrement. On doit prendre le temps de regarder le beau autour de nous, et cesser de vivre dans le passé ou dans le futur.

Nous sommes maîtres de notre vie, et c’est en choisissant de se centrer sur ce qui est bon pour nous que l’on va trouver ce fameux bonheur.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter