Le dating life en 2017 n'est vraiment pas facile. Le monde se ghost et commence même à faire pire, si l'on se fit aux horreurs dans cet article

Malgré tout, j'ai décidé de m'inscrire à un site de rencontres. Il y a tellement de dating en ligne aujourd'hui que je me sentais un peu perdue. Mes amies m'ont convaincue d'essayer les plus populaires: Tinder, OkCupid et Bumble. Je me suis dit que je n'avais rien à perdre et qu'au moins, j'avais une chance de ne pas finir seule avec mon chat. 

La première semaine a été assez poche. J'ai eu des conversations super bizarres avec des gens plus qu'étranges et j'ai complètement perdu intérêt... Jusqu'à ce que je reçoive le message d'une super jolie fille, Sara. 

Je ne m'attendais vraiment pas à ça, car j'avais indiqué être à la recherche d'un partenaire masculin. Mais son inbox m'a intriguée. Je n'étais jamais sortie avec une fille, mais j'étais assez ouverte à l'idée. J'ai donc répondu à Sara. 

Finalement, le courant a vraiment passé entre nous. Nous avions plusieurs intérêts en commun et nos convos n'étaient ni vides ni superficielles. Après quelques jours à rire en lisant nos messages, nous avons fixé une date en personne afin de voir si le fit était bon. Nous avons décidé d'aller voir Despicable Me 3 ensemble pendant le weekend. 

Puisque je n'avais jamais entretenu une relation avec une femme, je voulais m'assurer que les choses se passent bien. J'ai donc demandé des conseils à une amie. À mon grand désarroi, elle s'est dite choquée de la situation et m'a dit qu'elle n'en revenait pas que je me sois fait avoir par un troll du web. Elle a expliqué que c'est commun que des hommes parlent à des jolies filles sur les sites de rencontres en prétendant être une femme, la conversation fille à fille étant excitante pour eux. 

Je n'ai pas voulu croire mon amie, donc j'ai mené mes proches recherches de style FBI. Assez rapidement, j'ai trouvé son compte Facebook et Instagram et Sara semblait être une vraie personne. Puis, j'ai tapé son numéro dans l'application WhatsApp pour voir si sa photo de profil serait la même que sur ses médias sociaux. 

Oh non. 

Sara n'était pas une jolie fille sexy de 23 ans, mais bien un homme assez âgé. J'étais choquée et dégoûtée... J'avais partagé tellement de détails super personnels sur ma vie avec cet individu. Celui-ci s'est excusé à maintes reprises quand je lui ai dit que j'avais découvert sa vraie identité. 

Il m'a raconté qu'il avait l'intention de se pointer au cinéma pour m'implorer de sortir avec lui. Il se faisait passer pour Sara sur les sites de rencontres pour contrer l'immense solitude qu'il vivait au quotidien. Étant un vétéran de guerre, il souffrait d'un intense trouble de stress post-traumatique et n'allait pas bien du tout. 

Son histoire n'excuse en rien le vol d'identité qu'il a commis, mais elle m'a touchée. Depuis ce jour, nous allons parfois prendre un café. 

L'histoire originale de Narcity Canada. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter