Lis ceci si tu te sens complexée, peu importe la raison

La sagesse, toi!

Le passage entre le monde imaginaire et le monde réel est différent pour tout l'monde. Ça nous arrive tous à un moment différent de notre vie. Ce moment où tu réalises que ton père porte les vêtements du père Noël, que la fée des dents c'est ta mère, que les jouets ça se range pas tout seul, que l'école c'est obligatoire et que ce n'est pas toujours amusant. 

via @alex.svd

J'suis tombée face à face avec le monde réel quand j'ai réalisé que j'étais différente. L'ironie dans tout ça c'est que je l'savais pas. C'est les autres qui m'ont imposé ma différence. Je leur avais rien demandé. Seulement c'est là que tout à commencé.

Je sais, je sais, on est tous différents. Mais la différence on la vie aussi différemment... Tu vas rire, mais on s'est moqué d'moi la première fois parce que j'avais un drôle d'accent : " Tu viens d'où toi? "

J'viens d'ici, mais j'ai grandi là-bas et maintenant j'suis là.

J'avais un accent. Je l'ai tué. Maintenant j'parle comme toi. 

via @alex.svd

Le jour où tu réalises dans quel vrai monde tu vis, on dirait que ce monde-là se met à faire de plus en plus pression sur toi. On accepte les différences, mais on doit se conformer juste avant. Alors on essaie de fitter le plus possible à ce qu'on qualifie de réussite: la bonne job, les bonnes manières, les stéréotypes de beauté.

J'étais pas très cool alors je m'suis mise à fumer.

On te recommande

J'étais pas très mince alors j'ai essayé d'moins manger... Oups.

via @alex.svd

Quand tu cherches constamment à ressembler à un idéal, à être le reflet de quelque chose que t'es pas, tu réalises que tu seras juste jamais assez. 

Moi, j'ai réalisé que j'étais complexée. J'suis pas très grande, pas très délicate, j'dois porter des lunettes, j'suis à chier avec les gars, mes parents sont séparés, j'ai jamais une cenne et j'parle vraiment mal l'anglais.

Mais tu sais quoi? J'suis capable de l'dire, enfin. J'suis capable de dire que je n'me sens pas toujours top. Que je m'sens parfois imposteur. Que l'monde entier m'impressionne tellement qu'il me complexe. Et de pouvoir le dire c'est de se donner l'droit d'être bien. C'est de regarder le monde avec des yeux différents. 

via @alex.svd

Le jour où j'ai réalisé que j'étais différente, j'ai réalisé ce que je valais, ce qui compte vraiment. Personne n'est parfait, mais ce qu'on a et ce qui nous définit, personne ne pourra jamais nous l'enlever. Parce qu'au-delà de ce que j'ai pas, j'vois surtout tout ce qui j'ai, et c'est vraiment grand.

Partager sur Facebook

On te recommande

Marie-Christine Pinochet Ma recette du bonheur c’est de boire du café, manger du chocolat, parler de bouffe, rire trop fort et être émerveillée! Pour tout le reste, il y a le Québec!