Il n'y a aucun corps réellement parfait pour la simple et bonne raison que tous les corps sont différents. 

Mais, il y a clairement des standards de beautés qui nous présentent, d'une certaine façon, certains idéaux trop souvent inaccessibles.

C'est pas juste une question d'être plus mince ou maigre, d'être plus musclé ou plus lean, c'est d'être constamment insatisfait... C'est principalement le sentiment qui m'a habité quand j'ai perdu du poids.

Je n'étais pas particulièrement grosse. J'avais des livres en trop, mais je n'étais pas malheureuse pour autant. Puis, j'ai perdu 10 lbs et 5 de plus pour finir à un total avec 20 lbs en moins. 

Au départ, je n'avais pas réalisé que j'avais perdu autant de poids. C'est les autres qui m'en ont fait prendre conscience. Je recevais de plus en plus de compliments. À la longue, mon apparence me faisait sentir belle, sexy et bien dans ma peau aussi. 

Mais... il y a toujours un mais:

Perdre du poids m'a honnêtement fait perdre un peu l'esprit.

Je me suis mise à focaliser uniquement sur mon corps et sur le fait de plaire. Je pensais avoir gagné confiance en moi alors qu'au fond, je cherchais de plus en plus l'approbation des autres.

J'avais 20 ans et je pensais que je pouvais tout contrôler...Même mon corps. J'ai essayé tous les régimes possibles : protéinés, detox, low carbs, les jus avant de tomber dans des moyens plus drastiques. Plus j'essayais, plus je devenais complexée.

J'étais constamment habitée par ces 3 questions:

"Et si je regagnais tout le poids que j'ai perdu?"

"Et si j'en profitais pour améliorer 2-3 choses de plus pour être vraiment au meilleur de ma forme?"

"Est-ce qu'on m'aimerait autant? Est-ce qu'on me regarderait autant?"

Le jour où tu penses avoir le contrôle sur toi, c'est le jour où tu commences à le perdre. Quand j'ai perdu du poids, j'ai perdu la capacité à écouter mes signaux de faim. J'ai aussi perdu un peu de confiance en moi, parce que je me fiais seulement à l'apparence que j'avais pour me démarquer des autres. Je me suis mise à me restreindre et à m'oublier peu à peu.

Puis j'ai repris du poids...j'en ai reperdu... j'en ai repris. Pour finalement arriver à un poids santé. 

Aujourd'hui, j'ai 27 ans et j'ai une vision des choses vraiment différente. Je réalise qu'au final, prendre du poids, en perdre, gagner du muscle ou perdre du gras, c'est des objectifs physiques qui ne doivent pas devenir ce qui nous définit comme personne. Notre corps c'est le miroir de notre santé. 

Si tu peux faire tout ce dont tu rêves, si tu ne t'imposes pas de limite, si ta beauté est à l'image profonde de la personne que tu ES (et non parais), tu es tout simplement magnifique et tu ne devrais pas t'imposer de pression pour changer. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications