Voici pourquoi ça ne me dérange pas que tu « cruises » mon chum

Oui, pour de vrai.

S'il y a quelque chose que j'ai appris avec le temps, c'est qu'il n'y a absolument aucune raison de vouloir posséder une autre personne, ni quoique ce soit d'autres, en réalité.

Il faut apprendre à accueillir ce qui vient, lui ouvrir les bras et lui offrir un siège, sans nécessairement vouloir en faire l'acquisition. De prendre quelque chose pour acquis, c'est de prendre la chance d'être blessé si cette chose se brise ou s'égare.

Dans le même sens où, comme le dirait la populaire phrase : « Quand tu apprécies une fleur, tu la cueilles. Quand tu l'aimes, tu l'arroses quotidiennement ».

À lire également : Cesse de courir après l’amour pour trouver le bonheur

C'est pourquoi désormais, lorsque je développe des sentiments pour quelqu'un, je préfère lui accorder une confiance absolue. Ça ne sert à rien d'imposer des restrictions à l'autre, ça ne fait qu'implanter un climat malsain et développer des craintes injustifiées. Si quelque chose doit être fait, rien ne pourra l'empêcher d'arriver de toute manière.

Donc si tu as envie de parler avec mon copain, je te recommande fortement de le faire! Il connaît énormément de choses et tu apprendras très certainement quelque chose de lui.

Si tu as envie de prendre de ses nouvelles, s'il te plaît ne te gêne pas! Je suis certaine qu'il doit également s'ennuyer de toi et que vous avez énormément de choses à vous dire.

Si tu as envie de lui faire un compliment, je t'en supplie fais-le! Tout le monde aime recevoir des compliments de temps à autre et il n'y a absolument rien de mal à ça! Au contraire, tu flatteras son égo et tu lui feras passer une splendide journée.

Et si au-delà de ça, tu as envie de lui confesser un amour jamais avoué, encore une fois, ne te retiens pas. C'est difficile de garder ces choses-là pour soi et de crever d'envie d'en parler. À la fin de cette histoire, il n'est pas un bien que je possède et ses décisions lui reviennent.

Si jamais il décide de me quitter pour toi, c'est que les choses devaient se produire ainsi. Je n'ai pas envie de devoir retenir une personne auprès de moi et que nous soyons misérables l'un avec l'autre.

S'il m'aime réellement, il te le fera comprendre. Je ne devrais pas avoir à intervenir dans la situation, ni surveiller chacun de ses faits et gestes. Je n'ai pas envie d'être un prix de consolation, mais bien d'être choisi jour après jour de manière délibérée et réfléchie.

Depuis que j'ai adopté cette mentalité, j'ai l'esprit beaucoup moins tourmenté et un poids en moins sur les épaules. De vivre dans ce climat plus paisible laisse plus de place aux fous rires et aux petits bonheurs de la vie. Et ça, ça permet d'entretenir la flamme plutôt que de l'éteindre à coup d'incertitudes.

Article inspiré d'un texte anonyme

Poursuis ta lecture

Partager sur Facebook

On te recommande

Louvia Lafrance