angoisse

L'anxiété est définitivement l'une des choses les plus difficiles à gérer au quotidien et je suis vraiment pas la seule qui en souffre. Le pire c'est qu'il n'y a AUCUNE façon de l'éliminer complètement, faut juste apprendre à vivre avec. Pas facile à faire!

Ressentir un peu d'anxiété de temps en temps, c'est vraiment normal. Lorsque ça envahit ta vie et que tu te laisses complètement absorber par ce sentiment désagréable, c'est là que ça devient un trouble anxieux. Une bonne façon de dissocier les deux est de te demander si le sentiment d'angoisse survient parfois sans réel élément déclencheur.

Keep reading... Show less

Faire de l'anxiété, c'est comme mourir un petit peu par en dedans. Tu te réveilles la nuit en ayant l'impression de mourir, ou bien tu commences la journée en pensant qu'elle ne va jamais finir et que tu vas vivre l'horreur à chaque instant.

Tu penses toujours au pire, toute tâche paraît super lourde, t'es irritable et tu ne sais pas par quoi commencer car tout semble être une montagne. Been there, done that.

Keep reading... Show less

Hier soir, j’étais en direct à la télévision. Je ne connaissais pas les questions qui allaient m’être posées alors je n’ai pas eu le temps de préparer ce que j’allais dire. J’en ai eu quelques unes bien simples comme «Quelle est ta garniture de pizza préférée?»… «Hawaïenne, duh.» Jusqu’à ce qu’on arrive à la question «De quoi as-tu le plus peur?» Je sais qu’ils s’attendaient à une réponse comme «les hauteurs», mais non. La première chose qui m’est venue à l’esprit c’est «la mort.» Vraiment lourd comme réponse pour une émission jeunesse.

Dans l’avion sur le chemin du retour, j’ai repensé à ce que j’ai dit en me trouvant un peu niaiseuse. J’aurais tellement pu dire quelque chose du genre «péter en direct à la télévision» pour faire ma comique, à la place. Parce qu’honnêtement, dans le concept de mourir, c’est l’inconnu qui me fait réellement peur. Je n’ai tout simplement pas envie d’avoir mal. C’est plus ça, le réflexe humain en général, il me semble. Être effrayé de souffrir.

Keep reading... Show less