Search on Narcity

mouvement

Le soleil est au rendez-vous, c'est le temps de changer de tête! Les tendances capillaires de l'été sont quelque peu différentes des autres saisons : les couleurs plus naturelles et les coupes de cheveux plus légères sont à l'honneur. 

On a discuté avec Catia Corr, copropriétaire du populaire salon Le Artof à Montréal. Elle s'occupe entre autres des cheveux de Claudia Tihan, Marina Bastarache, et Noémie Lacerte.

Keep reading... Show less

Cette année, les personnalités québécoises ont fortement utilisé leurs plateformes pour aborder les sujets qui leur tiennent à cœur et voici les treize mouvements de body positivity en 2020 qui nous ont inspirés.

Bien que 2020 s'est avérée être une année des plus imprévisibles, elle a laissé place à plusieurs initiatives concernant la confiance en soi et la croissance personnelle. 

Keep reading... Show less

Depuis la rentrée scolaire, un mouvement se faire sentir chez les jeunes dans les écoles à travers la province et certains représentants de l'initiative ont eu la chance de présenter leurs idées. C'est ce lundi 19 octobre, lors de La semaine des 4 Julie, que quatre étudiants ont rencontré le ministre de l'Éducation pour parler du code vestimentaire non genré.

Des étudiants de plusieurs écoles se mobilisent pour porter la jupe ou des accessoires habituellement genrés afin de promouvoir un code vestimentaire inclusif et sensibiliser à l'hypersexualisation présente dans les écoles.

Keep reading... Show less

Depuis la semaine du 5 octobre, plusieurs étudiants des écoles secondaires contestent les codes vestimentaires en portant des jupes. Jay Du Temple s'exprime lui aussi sur le mouvement. 

Le but du mouvement est de dénoncer l'hypersexualisation des étudiantes par ce code, et propose en plus de le rendre non genré.  

Keep reading... Show less

Après la vague de dénonciations, des jeunes de partout au Québec ont décidé de se présenter à l'école en portant des habits qui sont généralement genrés pour ouvrir la discussion sur le sujet. C'est maintenant au tour de Jay Du Temple d'aborder le mouvement visant un code vestimentaire non genré dans les écoles de la province en donnant son soutien. 

Non seulement le mouvement aborde le code vestimentaire mis de l'avant par les institutions scolaires, mais aussi l'éducation sexuelle et l'hypersexualisation, phénomène généralement dirigé vers les filles qui se manifeste, par exemple, dans la longueur de la jupe.

Keep reading... Show less