Search on Narcity

professionnel

Lors de la quotidienne du lundi de La semaine des 4 Julie, Charles et Éloïse passaient leur première entrevue depuis leur départ volontaire des maisons OD. Lors de ce passage, Charles d'Occupation Double s'est qualifié de professionnel de la santé.

Cette affirmation a fait réagir le public, puisque son profil à l'émission le présente comme un entrepreneur Web et conférencier.  

Alors Charles est-il vraiment un professionnel de la santé?

Keep reading... Show less

Lors de la quotidienne du lundi de La semaine des 4 Julie, Charles et Éloïse passaient leur première entrevue depuis leur départ volontaire des maisons OD. Lors de ce passage, Charles d'Occupation Double s'est qualifié de professionnel de la santé.

Cette affirmation a fait réagir le public, puisque son profil à l'émission le présente comme un entrepreneur Web et conférencier.  

Alors Charles est-il vraiment un professionnel de la santé?

Keep reading... Show less

La grosse question, toé. Je l'ai pas vu venir, j'vous dirais, celle-là.

Parce qu'on vit tous notre vie en majorité de la même façon. On passe le secondaire (en disant sans cesse comment c'est une perte de temps).  On entre ensuite au cégep, pour la majorité dans un pré universitaire qui va nous ouvrir ben des portes selon ce qu'on veut faire. On a du fun, au cégep. C'est généralement là qu'on découvre beaucoup de plaisir inexplorée encore. Ou qu'on les expérimente au maximum, sinon. Pis arrive ensuite l'université, la période où généralement tu mets tous tes efforts intellectuels et que t'es dans un rush constant.  Et finalement, tu gradues. T'es fière de toi. Tu célèbres, tu prends conscience que finalement, t'as fini! C'est là que je suis rendue, personnellement. Pis je me la pose, la grosse question: Et si je m'étais trompé de choix de carrière?

Keep reading... Show less

Parce que d'entrer sur le marché du travail en 2015 c'est aussi facile que d'entrer dans les Grands Ballets Canadiens quand t'es paraplégique. Tu penses que t'es capable mais t'as aucune maudite idée. T'es confortable en ce moment, t'es à l'université, tu sors tous les soirs de la semaine et tu bois comme si c'étaient les seules bouteilles de disponibles sur Terre (je confirme qu'il y en aura toujours, y'a rien de winner dans le fait de sentir le fond de tonne un mercredi).

T'es dans un confort douillet et ça te fout un peu la chienne de penser que dans pas longtemps va falloir que tu mettes ton habit « d'adulte ». Rentrer dans cette grosse machine-là qui pue le 9 à 5. La débarque va peut-être être grosse au début mais tu vas t'y faire, si tu te prépares.

Keep reading... Show less