On s'en doutait, la nomination d'un nouveau ministre des Transports a ouvert la porte à de nouvelles discussions entre Uber et le Québec.

via @jfsavaria

Pour les utilisateurs (genre nous) et les chauffeurs (certains d'entre nous, j'imagine), ça veut dire qu'Uber reste au Québec, pour l'instant. 

via @uber_ukraine

Les nouvelles exigences de formation de 35 heures pour les nouveaux employés restent, mais elles n'entreront pas en vigueur avant le 14 janvier.

via @jessicamcdonald.co

On se serait débrouillé autrement, mais avouons qu'Uber est super pratique et plus doux pour notre porte-feuille qu'un taxi traditionnel. Et qu'est-ce qu'on aurait fait sans les discussions souvent bien intéressantes et des fois même enrichissantes avec nos chauffeurs!

Si t'as rien suivi de l'histoire, clique ici.

Source.