C'est dans les dernières années qu'on peut voir une tendance grandissante sur les plateformes de réseaux sociaux, soit celle des influenceurs. Les gens qui sont reconnus par ce titre sont la plupart du temps des créateurs de contenu, qu'il s'agisse de photos Instagram, de vidéos YouTube ou même de blogue. 

Avec l'importance grandissante des réseaux sociaux, il semble logique que ceux qui s'étaient déjà fait une place importante sur ces réseaux prennent également une importance significative. Ainsi, certains créateurs de contenu sont devenus des influenceurs et il s'agit maintenant pour eux d'un métier.

Comme il s'agit encore d'un univers méconnu, j'ai demandé à plusieurs influenceurs qui vivent de ce métier quels sont leurs parcours et comment ils en sont arrivés là.

Cynthia Dulude

Cynthia nous raconte qu'elle a commencé YouTube en 2011, à une époque où personne ne savait que ça pouvait devenir un métier. Elle le faisait dans un objectif de partage de conseils beauté, ainsi qu'un désir de visibilité puisqu'elle venait tout juste de sortir de l'école de maquillage. La jeune femme a gagné plusieurs abonnés au fil des années par elle-même, puis lorsqu'elle a bien été établie, elle a accepté des collaborations avec d'autres youtubeurs. Cynthia a persévéré pendant 8 ans en publiant des vidéos chaque semaine pour se rendre où elle est aujourd'hui. Elle publie également du contenu sur une deuxième chaîne YouTube de vlogs, un blogue et sur Instagram. La maquilleuse et youtubeuse affirme pouvoir en vivre grâce aux contrats gérés par son agence, puisque plusieurs marques dans son domaine et même d'autres thématiques, désirent faire des collaborations avec elle.

Amélie Barbeau

Amélie nous explique qu'elle a commencé en 2012, puisque tous ses amis étaient occupés avec une job d'été sauf elle, puisque ses parents ne voulaient pas encore qu'elle travaille. Après avoir suivi l'inspiration de youtubeuses américaines, elle s'est lancée à l'âge de 16 ans. Elle raconte avec humour qu'au début elle faisait une seule prise et pas de montage, mais qu'heureusement avec les années elle a commencé à en faire. C'est en 2016 que le tout a vraiment décollé pour elle et qu'être influenceuse est devenue un métier. Elle réussit à en vivre avec des collaborations qu'elle affirme être choyée d'avoir, dont la sortie de son nouveau livre, mais aussi le fait qu'elle publie des vidéos régulièrement. Son conseil pour réussir : le faire par passion! 

Sarah Couture

L'ancienne finaliste d'Occupation Double est l'une des premières à être devenue influenceuse suite à OD. Sarah, affirme qu'elle est devenue une créatrice de contenu à temps plein avec son blogue et qu'elle a gagné cette « influence » avec le temps. La jeune femme se considère comme une entrepreneure qui gère son propre média.

C'est en 2014 qu'elle a lancé la page Facebook « Les Trouvailles de Sarah », puisqu'elle désirait partager ses trouvailles mode à petit prix. C'est seulement après quelques mois qu'elle était rendue à 15 000 abonnés ! C'est sur son côté accessible et authentique qu'elle mise et qui lui a permis d'avoir autant d'abonnés. C'est au début 2016 que sa création de contenus sur ses différentes plateformes est vraiment devenu un emploi ! Depuis, elle en vit avec des collaborations, elle est ambassadrice de certaines marques et elle organise également des événements, dont ses fameuses ventes « Les Trouvailles de Sarah ». C'est important pour elle de bien sélectionner les collaborations qu'elle accepte, puisqu'elle veut rester à 100% crédible et transparente pour elle et ses abonnés. 

2e peau

Les filles de 2e peau, Gabrielle et Marianne, ont débuté dans le monde des réseaux sociaux il y a 5 ans avec un blogue, puis un an plus tard par leur plateforme YouTube. Elles affirment que les deux premières années de leur chaîne, c'était assez tranquille et elles publiaient une fois par semaine par passion. Elles ne s'attendaient pas que ça puisse être un métier un jour. C'est en 2017 qu'elles ont considéré qu'il pouvait s'agir d'un travail, puisqu'elles avaient atteint le cap des 50 000 abonnés !

Comme elles sont deux, elles ont décidé de se séparer les tâches. Tandis que Gabrielle a un emploi d'analyse financière à temps plein et que YouTube est donc un emploi à temps partiel pour celle-ci, Marianne, qui est aussi photographe, s'occupe de leur YouTube à temps plein. Leur conseil pour réussir à arriver où elles sont aujourd'hui ? Publier rigoureusement une vidéo par semaine et essayer de se dépasser avec des idées originales.

Mila Taillefer

Lorsqu'elle était au secondaire, Mila écoutait beaucoup de vidéos YouTube et elle a donc décidé de partir sa chaîne en 2014 pour partager ses conseils beauté et trouvailles mode. C'est trois ans plus tard, en entamant un deuxième diplôme en Publicité et communication marketing, que Mila a pu quitter son emploi étudiant pour faire du YouTube à temps plein. Elle affirme que sa chaîne Youtube évolue en même temps qu'elle et donc que les sujets changent avec le temps. Comme plusieurs, Mila ne savait pas au début que cela pourrait devenir un emploi. Ça a décollé lorsqu'une agence de youtubeurs l'a approché pour la représenter. Elle peut vivre désormais grâce à YouTube et Instagram, ainsi que des collaborations qu'elle accepte lorsqu'elles sont dans la même direction que ses valeurs, puisqu'elle valorise la confiance de ses abonnés et respecte son travail.

Alex Labbée

Alex, pour sa part, raconte que ça a commencé avec le monde de la mode. Son agence lui a dit qu'il devait mettre des photos de lui pour que les clients puissent le voir et il a gagné comme ça des abonnés. Après, il a parti sa chaîne YouTube. Il pense que les gens ont été intéressés à le suivre comme il a la chance de pouvoir voyager dû à son métier de créateur de contenu, mais aussi de mannequin. Le youtubeur affirme également que le domaine de la mode est peu connu au Québec et qu'il a beaucoup de questions à ce sujet.

Tout a décollé il y a 8 mois lors de son gateway avec Giorgio Armani, c'est à partir de ce moment que des compagnies ont commencées à le contacter pour faire des collabos. Ça fait seulement 1 an qu'Alex vit des réseaux sociaux, avec un mélange de collaborations et de contrats de mannequinat. Son conseil : Restez authentique, parce qu'avoir plus d'abonnés ne fait pas de toi une meilleure personne.

Karo Desorcy

Pour Karo, ça fait trois ans qu'elle est sur les réseaux sociaux et elle en vit à temps partiel, puisqu'elle préfère garder un autre emploi pour avoir des revenus stables. Au début, elle faisait ça simplement par passion, puis l'année dernière, elle a remporté le concours youtubeurs recherché de la chaîne Vrak Tv. Elle a obtenu plusieurs contrats suite à cela. Elle déclare que les réseaux sociaux sont en constante évolution et qu'elle aime évoluer et grandir dans ce milieu qui la fait vibrer. Son conseil pour réussir : être soi-même, publier souvent du contenu et être patient !

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter