L'ancienne candidate d'Occupation Double et créatrice de contenu Alanis Desilets a vécu une fin d'année plutôt émouvante. Suite à des reproches de manque d'inclusion dans son projet d'entraînement et de santé LA TROOP, la jeune femme a fait face au mécontentement du public à cause d’un partenariat rémunéré avec Esso. C'est en comparant la photo de sa publicité avec une publication où la personnalité disait se soucier de la planète que le tout a commencé. Suite à la circulation de cette publication, Alanis Desilets a été victime de commentaires haineux et même d'intimidation. 

Après avoir reçu plusieurs messages particulièrement violents, Alanis a pris la parole. Plusieurs personnalités publiques se sont également exprimées sur la situation. 

L'humoriste et comédienne Virginie Fortin, le youtubeur PO Beaudoin et l'entrepreneure et activiste Jessie Nadeau sont parmi ceux qui ont récemment pris position, et ils jugent que ça va trop loin. 

Viriginie Fortin a été l'une des premières à commenter publiquement le tout, affirmant qu'elle trouve « hypocrite de ne pointer du doigt que cette influenceuse alors qu’Instagram regorge de vedettes dont le seul mandat est de nous vendre un produit inutile ». L'humoriste a ajouté sur sa page Facebook qu'elle « n’endosse aucune pub d’essence, de char ou de malbouffe », mais celle-ci juge qu'on ne devrait pas s'en prendre à l'influenceuse pour autant.

Jessie Nadeau, pour sa part, a publié une série de messages où elle dénonce le manque d'égalité dans cette controverse. Elle explique qu'elle comprend l'incohérence et le fait de dénoncer les compagnies nuisibles, mais en même temps, veut également dénoncer la manière dont ceci a été fait. Selon ses propos, il n'est pas nécessaire de passer par la haine et l'intimidation pour passer un message : « C'est tout à fait possible de critiquer de manière constructive, dans le respect, sans insulte ni attaque ad hominem », explique-t-elle. 

L'activiste en a aussi profité pour souligner qu'il faudrait viser plus qu'un groupe de personnes si on veut commencer à parler des incohérences. 

Elle donne comme exemple la situation de Pier-Luc Funk, qui fait des pubs de McDonald's, pour n'en nommer qu'un : 

« Si on est pour critiquer la mauvaise influence et l'incohérence des personnalités populaires auprès des jeunes, pourrait-on le faire sans ne viser qu'une personne? »

PO Beaudoin, qui a lui aussi connu l'intimidation suite à une controverse, a également pris position publiquement. 

Il tient d'abord à rappeler que personne n'est parfait. Toutefois, il explique que, lorsque les personnalités publiques font des erreurs, ça se passe devant les yeux de tout le Québec, et que ça fait mal.

Le youtubeur explique aussi à quel point on est exigeant envers ces modèles. Il explique qu'il est normal d'avoir des attentes, mais qu'il est inacceptable d'intimider et d'être violent verbalement avec les personnalités qui se trompent : 

Le mannequin se dit également outré de voir que certaines personnalités qui se disent contre la cyberintimidation participent « au cyberbashing d'une jeune femme de 25 ans ». 

PO termine en mettant l'accent sur les personnalités qui l'inspirent, et invite les fans à faire de même. 

Pour connaître la position d'Alanis sur la controverse, c'est juste ici.


Il y a des histoires partout! Si tu as un scoop à partager, envoie-nous un message, une vidéo ou une photo à @Narcityquebec sur Instagram ou Facebook.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications