La société est en constante évolution et une chose qui crée beaucoup de changement ces temps-ci, c'est la dénonciation des diverses oppressions quotidiennes. Ne voulant plus suivre des dictats sociétaux qui peuvent créer des oppressions, plusieurs discussions sont entamées afin de revoir nos façons de concevoir le monde. Les célébrités profitent donc de leurs tribunes afin de mettre ces sujets de l'avant. D'ailleurs, la modèle américaine Emily Ratajkowski a exposé ses aisselles couvertes de poils afin de lancer un message.

Dans un essai rédigé pour Harper's BAZAAR, elle parle de féminité et de poils, deux choses qu'on n'associe pas toujours aisément. Elle a également posté la photo liée à son article sur Instagram en lingerie fine et les aisselles poilues, ce qui fait réagir. 

Voici ce qu'elle en dit dans l'essai: « On any given day, I tend to like to shave, but sometimes letting my body hair grow out is what makes me feel sexy.

As long as the decision is my choice, then it’s the right choice. Ultimately, the identity and sexuality of an individual is up to them and no one else. »

En fait, ce que la modèle défend, c'est le droit à la féminité sans jugement, mais aussi, au droit d'exprimer cette féminité de la manière qui convient le mieux à chacun.

Les opinions sont extrêmement partagées sur cet acte significatif. Elle a d'ailleurs perdu 12 000 abonnés lors de la journée de la diffusion de sa photo. Cela dit, elle a tout de même gagné 25 000 nouveaux abonnés aujourd'hui, après que la nouvelle ait explosé.

Certains adorent et applaudissent le message qu'Émily Ratajkowski passe par cette photo.

 

D'autres sont révoltés et n'apprécient vraiment pas la vue d'aisselle poilue chez une femme et l'accusent de manquer d'hygiène. 

 

Au Québec, plusieurs femmes font également le choix de se raser, ou pas, quand cela leur chante, sans laisser les jugements affecter leur estime. D'ailleurs, Élisabeth Rioux a partagé la photo de la mannequin à ses millions d'abonnés pour supporter le mouvement.

Élisabeth a souvent exprimé son opinion sur le poil et le fait que ce soit une chose naturelle alors qu'elle recevait beaucoup de messages par rapport à celui-ci, chose qu'elle a dénoncée la semaine passée. 

Puis, le mouvement #maipoils, par exemple, a aidé certaine femme à se défaire du tabou sur le poil féminin. 

 

Ainsi, qu'on soit d'accord ou pas avec son message, il est évident qu'Émily a réussi à faire des poils féminins un sujet de l'heure et permit à chacun d'exprimer son opinion.

 

 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter