Dernièrement, les personnes trans ont finalement eu droit à une belle visibilité dans les médias traditionnels. Khate Lessard a ouvert la marche en participant à Occupation Double, et elle a rapidement été suivie par Jenni Lang, une femme trans active dans la communauté LGBTQ+, dans Rire sans tabous et la youtubeuse Gabrielle Marion dans À table avec mon Ex. Si cette inclusion dans la téléréalité québécoise démontre des changements dans la société, reste que le chemin est encore long avant une totale inclusion des personnes marginalisées, et ce, même dans leurs propres communautés. En effet, dans une vidéo YouTube récente, Gabrielle Marion dévoile certaines tristes réalités de la communauté LGBTQ+ et fait un appel à l’ouverture et à l’inclusion de tous.

En effet, dans sa vidéo, Gabrielle parle d’une situation qu’elle a vécue lors d’un évènement de collecte de fonds pour la ligne d’écoute LGBTQ+ Interligne, dont elle est ambassadrice. Lors de cette soirée, elle a vécu une situation qui lui a démontré une façade décevante de cette autrement si belle communauté qui travaille fort pour se faire reconnaitre.

Cette soirée-là, Gabrielle a vécu une légère confrontation avec une femme trans qui lui a avoué qu’une partie de la communauté trans du Québec ne l’appuyait pas du tout et trouve qu’elle n’a pas sa place en tant que représentante de cette communauté. Entre autres, ils ne l’approuvent pas à cause de son apparence, trouvant ses chirurgies trop apparentes, mais aussi à cause des vidéos éducatives que Gabrielle partage sur sa plateforme YouTube, dont les mesures qu'il faut prendre après une vaginoplastie.

Ce que la youtubeuse et ambassadrice trouve déplorable dans cette situation, c’est à quel point la communauté LGBTQ+ peut être dure envers ses propres membres. Les violences transphobes qu'elle a subies cette soirée-là sont inacceptables et démontrent qu'en plus de devoir les combattre venant de l'extérieur, elles peuvent venir de la communauté même qui est censée soutenir ses membres.

Ayant tous des expériences difficiles et très différentes les unes des autres, il est normal que l’expérience de chacun ne puisse être représentée par quelques ambassadeurs et ça, Gabrielle en est absolument consciente. Elle rappelle qu’elle ne fait que parler de sa propre expérience et que tout ce qu’elle dit est à prendre ou à laisser, selon le parcours et les aspirations de chacun.

Beaucoup de ses abonnés ont été touchés par son vécu et ont apprécié ce message qui, somme toute, appelait à l’acceptation et à l’amour. Ainsi, on peut voir que cette expérience démontre une réalité de la communauté trans, mais qu'elle est loin de représenter la communauté LGBTQ+ en tant que groupe qui, en grande majorité, supporte ses membres et fait preuve d'une grande inclusivité.

 

Quant à Interligne, ils se sont excusés qu’une telle situation ait eu lieu dans un espace qu’ils voulaient sécuritaire et inclusif, partageant eux aussi, un message marquant.

Ainsi, parce qu’elle a choisi un parcours bien précis, certains membres de sa communauté délégitimisent son discours et sa position en tant que femme trans, ce qu’elle dénonce dans sa vidéo en rappelant que son parcours et ses choix sont aussi valides que n’importe quels autres.

Finalement, Gabrielle rappelle que c’est avec ouverture et amour que la société pourra apprendre à vivre en harmonie et ce, peu importe la communauté.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter