En direction vers les duels, les candidats de La Voix 8 sont maintenant tous confirmés et les équipes complétées. L'un des moments surprenants des auditions à l'aveugle a été la prestation explosive de Tommy Tremblay, ancien participant à Révolution et à Mixmania. Celui qu’on connaît comme PETiTOM nous explique comment il a vécu son passage aux 2 compétitions jusqu'à présent.

La performance qu'a livré PETiTOM lors de la dernière ronde des auditions a beaucoup fait réagir avec son interprétation de Call Me in the Afternoon par Half Moon Run. Ses pirouettes, son grain de voix et son charisme ont su charmer Pierre Lapointe et Coeur de pirate.

C'est d'ailleurs avec Coeur de pirate qu'il continue le concours.

Pour en savoir plus sur ses projets professionnels, mais aussi sur son univers artistique, on vous partage comment Tommy se sent alors que cette grande aventure commence. 

Comment vis-tu l'expérience de La Voix après avoir vécu celle de Révolution avec la troupe de danse MARVL? Est-ce que le parcours se ressemble?

« Non, ce qui définit un parcours souvent c'est quand t'es en équipe ou seul parce que tu défends des points différents. MARVL, ça fait 5-6 ans qu'on travaille ensemble.

D'arriver en groupe dans une compétition, on défend vraiment les valeurs d'un groupe au-dessus de ses valeurs personnelles. Tandis que quand tu arrives dans une expérience comme La Voix, tu défends tes points à toi.

Et mon art, ma musique, je la travaille vraiment en silence depuis 5 ans. C’est une tout autre expérience. J’ai quasiment plus de fun comme ça parce que je peux wild out.

C’est comme si Tommy Tremblay était celui qui prépare les projets, qui overthink les projets et qui est plus dans le normatif. PETiTOM c’est lui qui les met en œuvre, qui ne pense pas 2 fois, qui vit le feeling accordé à tout ça. »

À Salut Bonjour, le 9 mars dernier, tu as dit te sentir plus vulnérable seul sur scène. Est-ce que le stress reste le même avant tes performances, autant à La Voix qu'à Révolution?

« Ah oui! Le stress reste vraiment une partie de chaque artiste et c'est pour ça qu'on fait ce métier-là. Il est chiant en tabarnouche le stress avant une performance, mais c'est ce qui fait que tu performes comme un fou.

Quand j'ai performé à La Voix, j'ai tout oublié. Avant de rentrer, je n’étais pas sûr si j'allais faire mon flip. Si les juges ne s'étaient pas retournés, je ne l’aurais pas fait. Quand j'ai vu qu'ils se sont retournés, le show était parti et j'ai pu me perdre dans tout ça.

Et avec MARVL, oui tu es vulnérable, mais quand tu arrives seul, je trouve que c'est là que la magie prend forme. »

C'est ta troisième téléréalité, après Mixmania et Révolution.

Comment gères-tu la popularité instantanée qui découle des téléréalités, de recevoir de l’amour par vagues comme ça?

« Ça fait longtemps que je travaille sur ce truc-là. Il y a eu Mixmania et j'ai déjà vécu la grosse vague. Quand j’étais jeune, je n’ai jamais cru qu'elle pourrait redescendre. De retrouver pourquoi je fais ce métier-là a été une grosse recherche.

La vie n'est jamais tout le temps vers le haut, tu redescends tout le temps de n'importe quelle façon. C'est de te rendre compte que tout est éphémère dans un sens.

Il faut que tu continues à créer d'autres choses, ce n’est pas avec un projet que tu montes, c'est avec plusieurs. Petit à petit, tu montes, tu montes et c'est comme ça que je trouve mon équilibre dans tout ça. »

Après la sortie de ton single iNSTABLE et ta participation à Mamma Mia dans la dernière année, qu'est-ce qui t'a poussé à te dire que La Voix est une opportunité à saisir?

« Pour être bien honnête, je n'avais pas envie de la prendre. Chaque année La Voix m'écrivait un peu pour savoir si je voulais essayer les auditions, mais je ne me sentais comme pas prêt.

En fait, pendant Mamma Mia j'ai chanté dans un bar et La Voix Expérience était à Québec pendant leur tournée. Quand je suis allé chanter sur le stage il y a une recherchiste qui est venue et qui m'a dit « hey toi, ça fait plein de courriels que je t'envoie et tu ne me réponds pas ».

Finalement on a parlé pendant une bonne heure et elle m’a convaincu d’essayer les préauditions. Je n'avais même envie de faire La Voix, mais la vie me l'a présenté pis j'ai vraiment envie d'en profiter, tant qu'à être là je vais donner vraiment mon 100%. »

Sur les réseaux sociaux, tu dis réserver pleins de surprises à tes fans pour 2020, dont ton EP, comment tu vois ça avec ton parcours à La Voix?

« Je travaille sur mon album depuis longtemps, je sais que pour moi La Voix n'est que le début. Mon EP était sensé sortir en février, il faut que l'album ou un single soit prêt d'ici la fin de La Voix pour continuer.

Je vais vraiment m'en servir pour la visibilité. iNSTABLE a super bien marché. J’ai des chansons que je voulais sortir pour février, finalement ça retarde, mais elles sont pratiquement prêtes.

Dès que je peux continuer, je suis là vraiment pour faire bouger le Québec, pour faire danser le Québec, ça fait longtemps que j'ai ce rêve-là. Là j'ai une plateforme qui m'aide à l'avoir.

Je commence à m'affilier un peu avec Fouki, on fait des petits trucs ensemble et je trouve que d'avoir La Voix aussi ça va me donner un tremplin pour contribuer à cette communauté-là, la danse, la musique pour les festivals et tout ça. »

On a qualifié ton passage à La Voix comme étant une transition du « danseur qui chante » au « chanteur qui danse », comment tu vois ça? 

« J’avais pas prévu que ça allait arriver comme ça, mais de la façon que je le visualise et qu'on m'en parle c'était quand même ça. J’ai sorti un album à 19 ans pis quand je l’ai sorti sous le nom de Tommy T, j'étais pas capable d'unir le chant et la danse ensemble.

C'est comme si j'avais ma carrière de danseur pis que j'essayais d'avoir ma carrière de chanteur. Mon 5 ans de recherche musicale m'a servi à trouver comment je peux avoir l'un avec l'autre et là j'suis rendu à l'étape où je suis vraiment capable d'utiliser les deux. »

Dans la relation que tu es en train de bâtir avec Coeur de pirate, qu'est-ce qu'elle apporte de plus à ton arc jusqu’à maintenant?

« On a pratiqué pour la chanson du duel, elle amène vraiment une simplicité pis une profondeur, une sensibilité à mon art. Moi qui est un gars assez explosif sur un stage, je pense qu'aller chercher cette sensibilité et cette vulnérabilité, ça va vraiment aider à mon art.

Peu importe, je pense que tout ce que je suis en train d'apprendre avec Coeur en ce moment, j'ai l'impression que ça va être utile pour le reste de ma carrière. Ce qu'elle dit, mais aussi ce qu'elle ne dit pas, je trouve que ses yeux des fois peuvent tout te dire sans rien dire.

C'est ce que je trouve beau de Coeur de pirate et d'un artiste en général, t'es pas obligé d'avoir le discours parfait pour toucher quelqu'un et elle, elle ne peut pas mentir.

Quand elle n'aime pas quelque chose, ça se sent. »

J'ai vu que tu danses surtout en solo, que ce soit à la télévision ou même dans des projets comme celui d'Emy-Jade Greaves avec Reckless Minds. Est-ce que tu continues à danser avec MARVL pour d'autres projets? 

« Oui, en ce moment on est encore en tournée. J'ai fait beaucoup de sacrifices pour ce groupe-là et un moment donné je me suis dit qu’il fallait que je me retrouve un peu dans tout ça.

Ma priorité, c'est ma carrière de chant, ou de danse, peu importe ce que c'est, mais de faire bouger le Québec. MARVL a réussi à faire bouger les jeunes, c'est pour ça que j'adore MARVL.

Pour l’instant, j’ai vraiment le goût de me tourner plus vers la musique, le plaisir que j'ai à travailler sur mon album, être en studio avec mes amis et travailler avec des nouveaux artistes. »

Quel message aimerais-tu qu'on retienne de ton passage à La Voix, à Révolution ou dans tous tes autres projets?

« Je pense qu'il faut que tu t'ancres sur ce que tu connais, sur comment tu te sens. Je suis pas là pour faire réagir, je suis vraiment là pour faire ressentir. Quand tu veux faire ressentir, il faut que tu ressentes ce que tu fais, il faut pas que tu penses trop loin.

Il faut juste que tu sois dans le moment pis ce que tu ressens. Il faut que tu sois true to yourself. Pis c'est ce que mes parents me disaient parce que j'aurais pu vraiment être stressé pour la performance de voir Tommy qui a fait Révolution et Mixmania s'en vient à La Voix, comment ça va sonner.

Les duels, mon premier objectif ça va être de détrôner mon ou ma partenaire pour continuer. Je ne commencerai pas à penser à ce que Pierre, Marc ou Coeur vont penser de ça. »

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications