Suite à la décision de la Cour d’appel du Québec dans le procès impliquant Jérémy Gabriel et Mike Ward, ce dernier a continué de maintenir son point, et affirme même son désir d’aller devant la Cour suprême du Canada. Prenant en quelque sorte le rôle de porte-parole de la liberté d’expression en humour, l’artiste a profité de sa tribune lorsqu’il a remporté l’Olivier de l’année 2019 pour faire valoir ses convictions et comme c’était à prévoir, le discours de Mike Ward au Gala Les Olivier sème la controverse.

En effet, le 8 décembre 2019 avait lieu la 21e édition du Gala Les Olivier, qui honore l’excellence de l’humour au Québec.

Lors de cette cérémonie, Mike Ward a reçu quatre Olivier, dont le spectacle d’humour de l’année, auteur de l’année, podcast [balado] humoristique de l’année et Olivier de l’année.

Alors qu’il a eu plusieurs occasions de rappeler que l’humour a besoin de la liberté d’expression pour survivre, c’est lors de la remise du prix de l’Olivier de l’année qu’il a fait un discours de quelques minutes, qu'il avait bien préparé.

Il a commencé ses remerciements en disant que pour lui, en humour, il est possible de rire de tout et que la seule chose qui devrait compter, c’est «le contexte et l’intention».

Selon lui, il faut toujours mettre les choses en perspectives :

«Est-ce que c’est dans le but de faire rire ou dans l’intention de blesser? Si c’était dans le but de faire rire, sur un stage, on devrait même plus en parler.»

Il affirme qu’il souhaite mener sa cause à la Cour suprême pour défendre « l’idée d’avoir le droit de faire ce genre d’humour-là».

Pour Mike Ward, quand les humoristes sont censurés, cela dévoile un problème de société imminent. Il a marqué son point en faisant une analogie avec le canari des mines qui permettait de savoir quand l’air venait à manquer, en soutenant que le stand-up est le canari de la liberté d’expression.

Ainsi, quand un humoriste est censuré, cela dévoilerait que la censure ne s’arrêtera pas là.

Mike Ward est connu pour son humour noir qui, malgré les honneurs qui lui ont été remis, n’est pas apprécié de tous.

On peut d’ailleurs remarquer que le Québec est divisé entre ceux qui sont d’accord avec lui et ceux qui n’acceptent pas de soutenir un homme qui tient des propos qu’ils considèrent déplacés.

Ainsi, certains souhaitent comme lui que l’humour noir ne soit jugé que dans ce contexte-là et ont grandement apprécié son discours et ses victoires :

Mais, il y a ceux qui, au contraire, pensent que même en humour, il est possible de dépasser les limites de l’acceptable, et que c’est ce que l'humoriste a fait, faisant de lui un agresseur, notamment dans la situation avec Jérémy Gabriel.

Bref, la polémique n’est pas terminée, mais dans tous les cas, ce débat est très pertinent et permet au Québec de définir ses valeurs et ses limites.


Il y a des histoires partout! Si tu as un scoop à partager, envoie-nous un message, une vidéo ou une photo à @Narcityquebec sur Instagram ou Facebook.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications