Ce n'est pas un phénomène nouveau que les gens sont plus méchants sur Internet que nulle part ailleurs. C'est une réalisation qui a été faite il y a plusieurs années, puisque malheureusement les individus qui se permettent de faire des commentaires blessants le font souvent puisqu'ils se sentent protéger vu l'écran qui les sépare de leur victime.

Souvent, ils propagent ces propos blessants sous le couvert de l'anonymat, afin d'être sûrs qu'on ne puisse savoir qui est responsable de ces mots. Des insultes dans la vie de tous les jours, on en entend, mais jamais celles-ci n'ont eu la violence de celles qu'on peut lire quotidiennement (et même sur des sujets banaux) sur les réseaux sociaux.

Lysandre Nadeau a adressé le sujet hier. En effet, la jeune femme déclare que les seuls moments où elle lit les commentaires Facebook c'est lorsqu'il y a un article à son sujet et ceux-ci sont très blessants. Elle affirme que si quelque chose ne t'intéresse pas, tu n'es pas obligé de prendre ton temps pour dégrader le sujet ou la personne. Ce n'est pas la première à adresser la situation alors qu'Élisabeth Rioux a aussi parlé de la situation qui l'a convaincue de se mutiler il y a quelques années. 

Lorsque l'on connaît un peu Lysandre, on n'est pas étonnés qu'elle mentionne que la fermeture d'esprit lui pue au nez. Au moins, nous pouvons nous réjouir pour elle puisqu'elle termine sur une bonne note en nous disant qu'elle est heureuse d'avoir sa bulle et ses gens positifs où elle est et qu'elle continue sa quête de développement personnel, notamment lors de sa retraite de yoga en Inde. 

On sait que la créatrice de contenu reviendra dans la deuxième semaine de juin et je sais pas pour vous, mais j'ai très hâte de la retrouver et j'espère qu'on aura droit à des vidéos sur son voyage et son apprentissage.

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Gros merci pour les 300K et plein d’immenses becs mouillés partout. 💝

A post shared by Lysandre Nadeau (@lysandrenadeau) on

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter